Conseils pour survivre aux bals de l'investiture: «Oubliez les talons et les bijoux précieux»

ETATS-UNIS Surnommée Miss Manners (Madame Bonnes manières) pour sa chronique sur la bienséance, Judith Martin est rodée aux mondanités de la capitale et aux bals d'investiture. A deux jours de l’investiture de Barack Obama elle répond aux questions de 20minutes.fr

Propos recueillis par Laura Desjardins

— 

Des mesures de sécurité sans précédent sont mises en place dans la capitale américaine pour l'investiture mardi de Barack Obama, sur qui plane une menace qui promet de rester vive bien au-delà de sa prestation de serment.
Des mesures de sécurité sans précédent sont mises en place dans la capitale américaine pour l'investiture mardi de Barack Obama, sur qui plane une menace qui promet de rester vive bien au-delà de sa prestation de serment. — Mark Wilson AFP/Getty Images
Miss Manners, quels sont vos souvenirs les plus mémorables?
L'investiture de Kennedy était au milieu d'une tempête de neige. Franck Sinatra avait tenu un gala en l'honneur de Kennedy à l'Armory la veille. J'étais jeune reporter pour le Washington Post. Devant la tempête de neige, l'un des reporter qui devait y aller pour le journal m'a donné son accréditation. C'était fantastique. A une autre investiture, le métro était tout neuf à Washington. On allait dans nos tenues de gala aux bals et ont a fait la fête dans le métro. On en oubliait notre destination.  

Comment se déroulent les bals?

Les bals sont tellement bondés, qu'ils ressemblent à une rame de métro. Les gens se mettent dans une file pour passer la sécurité d'abord, puis pour le vestiaire et ensuite pour une boisson dans un verre en plastique. Tout le monde attend le Président. Il y a toujours des rumeurs qui émanent de la foule: «Ils arrivent, ils arrivent». Parfois, cela s'avère vrai, parfois non. Le Président arrive, prononce quelques mots, exécute quelques pas de danse avec la première dame s'ils le peuvent et passent au suivant. Ensuite les gens se remettent dans la file pour le vestiaire et réfléchissent à comment ils rentreront chez eux. On penserait que les gens s'énervent mais ils sont très patients. Tout le monde se parle et il y a un esprit très chaleureux.

Quelles sont vos consignes de survie pour les bals?
Personne n'écoute jamais ce conseil mais oubliez les talons. Ne portez pas de robes de gala extravagante. C'est tellement bondé que les gens ne verront que vos boucles d'oreilles. Pas de bijoux précieux. Si vous faites tomber une boucle d'oreille, aucune chance de la retrouver.