Le gaz russe de retour en Europe «sous peu»

ENERGIE La Russie et l'Ukraine sont enfin parvenus à un accord, samedi soir...

Avec agence

— 

En attendant la reprise des livraisons de gaz russe vers l'Europe, les experts de l'UE ont suggéré vendredi de porter à plein régime la production gazière de quatre pays et de ponctionner au maximum tous les stocks européens existants.
En attendant la reprise des livraisons de gaz russe vers l'Europe, les experts de l'UE ont suggéré vendredi de porter à plein régime la production gazière de quatre pays et de ponctionner au maximum tous les stocks européens existants. — Sergei Supinsky AFP/Archives

Le transit de gaz russe vers l'Europe, via l'Ukraine, interrompu depuis dix jours, devrait reprendre «sous peu», a annoncé le Premier ministre russe Vladimir Poutine, après avoir conclu un accord samedi soir avec son homologue ukrainienne Ioulia Timochenko.

«Comme l'a assuré la partie ukrainienne, le transport reprendra sous peu entièrement», a déclaré Vladimir Poutine, cité par son porte-parole Dmitri Peskov.

Moscou et Kiev ont conclu un accord prévoyant que la Russie vendra à l'avenir son gaz à l'Ukraine «à un prix basé sur la formule européenne, mais avec un rabais de 20% pour l'année 2009, à condition que les prix du transit demeurent au niveau fixé pour 2008», a-t-il dit. Aucun chiffre précis n'était disponible dans l'immédiat, a indiqué le porte-parole.

Pourparlers difficiles

Les deux Premiers ministres ont chargé les groupes énergétiques Gazprom et Naftogaz de mettre au point des contrats sur la base de ces nouveaux accords, et le transit vers l'Europe «devra reprendre immédiatement après leur signature», selon le porte-parole de Vladimir Poutine.

«Les pourparlers n'ont pas été faciles, mais nous avons trouvé un terrain d'entente qui nous a permis de signer les accords», a déclaré Ioulia Timochenko, après la rencontre, selon des propos retransmis par la télévision russe. «Dès que les documents sur le transit et les prix du gaz seront signés, tout le transit de gaz vers l'Europe reprendra», a-t-elle ajouté.

Moscou avait coupé l'approvisionnement de l'Ukraine le 1er janvier 2009 et a ensuite accusé Kiev de siphonner le gaz destiné aux Européens. La Russie a interrompu le 7 janvier toutes ses livraisons de gaz vers l'Europe pour mettre un terme à ce «vol».