Attentat en Autriche : Daesh revendique l’attaque à Vienne

TERRORISME Le groupe terroriste a revendiqué l’attaque survenue dans la nuit de lundi à mardi

20 Minutes avec AFP
— 
Daesh revendique l'attentat de Vienne en Autriche.
Daesh revendique l'attentat de Vienne en Autriche. — Matthias Schrader/AP/SIPA

Daesh a revendiqué ce mardi l'attentat survenu à Vienne en Autriche, survenue dans la nuit de lundi à mardi, ayant fait au moins quatre morts. Plus tôt dans la journée, le ministre autrichien de l’Intérieur avait affirmé que l’assaillant qui a été tué par la police, était « un sympathisant » du groupe djihadiste.

Dans un communiqué publié sur ses chaînes Telegram, Daesh ​ impute à un « soldat du califat » les fusillades meurtrières près d’une synagogue et de l’opéra. Dans un texte séparé, accompagné d’une photo de l’assaillant armé, l’agence de propagande Amaq évoque « une attaque aux armes à feu menée hier (lundi) par un combattant de l’Etat islamique dans la ville de Vienne ».

L’assaillant radicalisé et déjà condamné

« Les indices recueillis montrent clairement que c’est une personne radicalisée qui se sentait proche de Daesh », a déclaré Karl Nehammer lors d’une conférence de presse. Il avait notamment été condamné en 2019 à vingt-deux mois de prison pour avoir tenté de rejoindre la Syrie afin de s’enrôler au sein de Daesh. Agé de 20 ans, Kujtim Fejzulai était originaire de Macédoine du Nord et aussi détenteur de la nationalité autrichienne.