« This is America » (J-1) : Donald Trump pourrait se déclarer vainqueur dès mardi, l’important c’est de participer et Lady Gaga dans le gaz

MAISON BLANCHE Devenez incollable sur la présidentielle américaine grâce à « 20 Minutes »

Florence Floux

— 

Donald Trump en Floride, le 1er novembre 2020.
Donald Trump en Floride, le 1er novembre 2020. — JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Demandez le programme ! Avec This is America, son rendez-vous quotidien d’actualité internationale, 20 Minutes vous briefe au mieux pour suivre au jour le jour  la campagne américaine. Ce lundi, nous nous penchons sur Donald Trump qui pourrait s’annoncer vainqueur dès mardi, une participation record et Lady Gaga en Pennsylvanie.

Je serai je pense, un peu en avance

Une stratégie claire, nette et précise de la part de Donald Trump. Les républicains veulent limiter au maximum la prise en compte des bulletins de vote envoyés par correspondance avant le 3 novembre [le cachet de la Poste faisant foi] mais arrivés après que le vote est terminé, comprendre : à la fermeture des bureaux de vote, mardi. Des actions ont été menées auprès de la Cour suprême par des républicains dans plusieurs Etats afin que ces bulletins ne soient pas pris en compte [souvenez-vous du Wisconsin]. La raison : davantage d’électeurs qui ont eu recours au vote par correspondance sont enregistrés comme démocrates.

Après des mois de campagne, les deux camps se préparent désormais à une nouvelle bataille, judiciaire celle-ci. Donald Trump l’a déclaré dimanche à la presse : « Nous demanderons à nos avocats de s’en occuper dès que la journée de scrutin sera terminée. » Il parlait ici de la situation en Pennsylvanie, Etat clé, ajoutant : « Je ne pense pas qu’il soit juste de devoir attendre longtemps après l’élection (pour avoir le résultat), ce serait une chose terrible. » Le procureur général de l’Etat s’est fendu d’une réponse sur Twitter : « Nos élections sont terminées lorsque tous les votes ont été comptabilisés. Mais si vos avocats veulent se frotter à nous, nous seront ravis de les battre une fois de plus devant les tribunaux. »

Donald Trump, qui affirme à qui veut l’entendre depuis plusieurs semaines que le vote par correspondance est source de fraudes, pourrait ainsi déclarer sa victoire s’il arrive en tête des décomptes mardi soir (le fameux « mirage rouge », comme la couleur traditionnelle du parti républicain), alors même que tous les bulletins n’auraient pas été dépouillés. « Fake news », a -t-il répondu… Le site Axios indique pourtant que des sources de son entourage proche confirment que cette stratégie serait bien envisagée par le locataire de la Maison Blanche, afin de créer de la confusion et faire croire à des fraudes…

Plus on est de fous…

Un score historique. Si on ignore totalement qui de Donald Trump ou Joe Biden va l’emporter, une chose semble de plus en plus se profiler. Le chiffre de la participation pourrait bien être historique, puisque 93 millions d’Américains ont déjà voté, par correspondance ou en personne grâce au vote anticipé. Aux Etats-Unis, environ 240 millions de personnes remplissent les conditions pour voter, mais toutes ne sont pas inscrites sur les listes électorales. Selon des prévisions qui datent du mois d’octobre rapportées par Reuters, 150 millions d’Américains pourraient voter cette année, soit du jamais vu depuis… 1908. Il semblerait que cette année, la polarisation très marquée de la société se traduise par une plus grande politisation.

Chacun des deux camps appelle à participer massivement à cette élection, dans laquelle chaque voix pourrait bien s’avérer décisive. Certains Etats clés ont parfois été remportés par le passé par un écart de… 500 voix.

In the shallow (of Pennsylvania)

Une artiste engagée contre l’extraction des gaz de schiste. Lady Gaga se joint à la campagne démocrate ce lundi, aux côtés de Joe Biden. Ce duo insolite doit se rendre… on vous le donne en mille : en Pennsylvanie, à Pittsburgh. Une information qui n’est pas passée inaperçue du côté de Donald Trump. C’est qu’en Pennsylvanie, l’extraction de gaz de schiste fait vivre environ un demi-million de personnes…

On se souvient que les propos de Joe Biden lors du dernier débat sur la transition écologique avaient déjà fait bondir Donald Trump. Joe Biden a eu beau affirmé à cor et à cri depuis que les gaz n’étaient pas concernés par ses propos qui visaient plutôt l’industrie pétrolière, rien n’y fait, Donald Trump ne rate pas une occasion de dire que le démocrate veut mettre fin à cette industrie. L’Etat de Pennsylvanie, traditionnellement démocrate, avait voté pour Donald Trump en 2016. Cette année, les habitants de Pittsburgh seront-ils plus sensibles aux chansons de Gaga ou à la petite musique républicaine ?