Présidentielle américaine : Des centaines de supporteurs de Donald Trump abandonnés dans le froid

ETATS-UNIS Au moins six personnes ont dû être hospitalisées, mardi, après un meeting nocturne du président américain dans le Nebraska

P.B.

— 

Des supporteurs de Donald Trump lors d'un meeting à Omaha, dans le Nebraska, le 27 octobre 2020.
Des supporteurs de Donald Trump lors d'un meeting à Omaha, dans le Nebraska, le 27 octobre 2020. — Evan Vucci/AP/SIPA

Donald Trump victime de son succès ? Plusieurs centaines de ses supporteurs ont été abandonnés par 0°C, mardi soir, après un meeting à Omaha, dans le Nebraska, à six jours de la présidentielle américaine. Selon les médias locaux, au moins six personnes ont dû être hospitalisées, certains après avoir marché 4 km car il n’y avait pas assez de bus affrétés.

Donald Trump a fait un discours de près de 60 minutes, qui s’est achevé peu après 21 heures sur le tarmac de l’aéroport d’Eppfield. Entre 6.000 et 20.000 supporteurs étaient présents malgré le froid, selon les estimations. Selon l’Omaha World Herald, il manquait au moins 30 bus pour ramener tout le monde vers le parking.

Une bataille pour un grand électeur

Pourquoi Donald Trump s’est-il arrêté dans le Nebraska, un Etat qu’il est assuré de remporter ? Omaha se trouve à la frontière avec l’Iowa, pour lequel le président américain et Joe Biden sont au coude-à-coude. Mais surtout, le Nebraska, comme le Maine, attribue ses grands électeurs avec une dose de proportionnelle, et l’une des cinq voix est attribuée au vainqueur des élections parlementaires qui ont lieu en même temps que la présidentielle.

Si Donald Trump avait remporté ce 2e district avec 2 points d’avance en 2016, il compte 6 points de retard sur Joe Biden, selon la moyenne des sondages. Et alors que son retard est plus important que face à Hillary Clinton dans certains swing states, chaque voix va compter dans la course aux 270 voix du collège électoral.