Sécurité routière : Les mesures de confinement ont fait diminuer le nombre d'accidents mortels dans le monde

MORTALITE Chaque année, plus d'1,3 million de personnes sont tuées sur les routes à travers le monde

20 Minutes avec agences

— 

Les pompiers des Alpes-Maritimes lors d'une intervention sur un accident de la route (Illustration)
Les pompiers des Alpes-Maritimes lors d'une intervention sur un accident de la route (Illustration) — Sdis 06

La crise sanitaire et les mesures de confinement ont limité le trafic routier et épargné des vies début 2020. C’est ce qu’indique le rapport annuel publié ce mardi par le Forum international des transports (FIT).

« Le nombre d’accidents a fortement chuté pendant les premiers mois de 2020, en raison notamment du confinement imposé dans de nombreux pays pour freiner la pandémie de Covid-19 », souligne le FIT, qui dépend de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). La Nouvelle-Zélande a enregistré 80 morts de moins en avril 2020 qu’en avril 2019, l’Italie 79 de moins, l’Afrique du Sud 78, le Maroc 65, et la France 56.

Moins d’accidents pendant le confinement

« Les strictes mesures de confinement appliquées pour freiner la circulation du virus ont causé un ralentissement de l’économie et de la mobilité des personnes, et donc du nombre d’accidents de la route », selon le rapport. Il semble cependant que « la baisse du nombre de morts ne soit pas proportionnelle à la baisse du trafic », et « certains pays ont enregistré une augmentation des vitesses moyennes et des accidents plus graves », souligne le FIT.

Sur les 29 pays analysés, seuls le Danemark, la Suède (qui n’a pas mis de confinement en place) et les Pays-Bas ont connu une légère augmentation du nombre de morts sur la route. Avant la pandémie, la plupart des pays enregistrés dans la base de données internationale sur la circulation routière de l’OCDE enregistraient déjà une baisse du nombre de morts sur la route.

Plus d’un million de morts chaque année sur les routes

Le nombre de morts a baissé en moyenne de 18,3 % en 2018 par rapport à la moyenne des trois années précédentes (si l’on exclut les Etats-Unis, très peuplés, où ce nombre a augmenté). La Slovénie, l’Irlande et la Lituanie ont notamment fortement amélioré leurs chiffres de Sécurité routière.

Les trois pays les plus dangereux de l’OCDE (en nombre d’accidents pour 100.000 habitants) étaient en 2018-2019 l’Afrique du Sud, le Costa Rica et la Colombie. Plus d’1,3 million de personnes sont tuées chaque année sur les routes à travers le monde, et des dizaines de millions gravement blessées.