Gaza jour 20: les flammes ravagent l'hôpital de Gaza touché par un obus israélien

PROCHE-ORIENT Retrouvez, minute par minute, l'évolution de la situation...

La rédaction de 20minutes.fr

— 

Le ministre de l'Intérieur du Hamas, Said Siam, ici lors d'une conférence de presse le 8 juin 2008 près du terminal de Rafah, a été abattu par l'armée israélienne ce jeudi 15 janvier. 
Le ministre de l'Intérieur du Hamas, Said Siam, ici lors d'une conférence de presse le 8 juin 2008 près du terminal de Rafah, a été abattu par l'armée israélienne ce jeudi 15 janvier.  — S. KHATIB / AFP
L'armée israélienne poursuit son offensive ce jeudi contre la bande de Gaza, qui a fait plus de 1.000 morts depuis le 27 décembre, au moment où s'esquisse une issue diplomatique sous les auspices de l'Egypte.

>> Retour sur la journée de mercredi, ici

23h: Rice «travaille» à un accord
La secrétaire d'Etat américaine, Condoleezza Rice, a confirmé jeudi «travailler» à un accord avec Israël et des partenaires régionaux pour faciliter un cessez-le-feu, sans préciser le contenu de cet accord.
Auparavant, le gouvernement israélien avait annoncé que la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, se rendra vendredi à Washington pour conclure un accord destiné à empêcher la contrebande d'armes entre l'Egypte et la bande de Gaza, l'une des exigences d'Israël pour mettre fin à son offensive à Gaza.

21h41: L'hôpital de Gaza touché par un obus israélien ravagé par les flammes
Les flammes ravageaient jeudi soir l'hôpital de Gaza, touché plus tôt par un obus israélien, d'où des centaines de personnes tentaient de fuir dans la confusion la plus totale, selon un correspondant de l'AFP.

20h30: L'attaque sur le bâtiment de l'ONU est «simplement inacceptable» pour la présidence de l'UE
La présidence européenne «condamne l'attaque d'un immeuble des Nations unies dans la ville de Gaza par l'artillerie israélienne. Elle demande à Israël de faire le nécessaire pour que de telles attaques sur des cibles civiles ou humanitaires, qui sont inaceptables, ne se reproduisent plus».


20h00: Le Hamas propose un an de cessez-le-feu renouvelable...
... si Israël retire ses troupes d'ici une semaine et rouvre les points de passage immédiatement, selon des diplomates égyptiens et des responsables du Hamas.

19h15: Le Hamas réaffirme ses conditions pour une fin des hostilités
Le chef du Hamas en exil Khaled Mechaal réaffirm que son mouvement n'acceptera pas de plan de sortie de crise à Gaza qui ne porte pas sur un cessez-le-feu immédiat, un retrait immédiat de l'armée israélienne, la levée du blocus et l'ouverture des points de passage.

19h00: Ban Ki-moon espère une décision israélienne sur le cessez-le-feu ce jeudi soir
«J'ai compris aujourd'hui que le gouvernement israélien allait annoncer une décision importante sur le cessez-le-feu. J'espère que ce sera la bonne», a dit le secrétaire général des Nations Unies, qui appelle pour un arrêt immédiat des hostilités.

18h15: Amos Gilad de retour à Jérusalem
L'émissaire israélien, en visite au Caire ce jeudi, va débriefer les négociations ce soir avec Barak, Livni et Olmert. Une réunion du cabinet de défense est aussi prévue vendredi matin. Ces rendez-vous vont être déterminants pour la suite du conflit. Selon des sources israéliennes et égyptiennes citées par les agences internationales, les feux semblent «au vert» pour un cessez-le-feu.

18H00: «Une mère de famille gazaouie est passée ce matin entre douze chars avec un kleenex à la main»
A écouter, Jessica Pourraz, responsable de terrain à Gaza de Médecins sans frontières, qui raconte les scènes de guerre. «Il n'y a pas un endroit où est en sécurité (...) on est tous chez nous, on ne peut plus bouger, il n'y a plus de mouvements»:


17h35: Condoleezza Rice est «
profondément préoccupée» par la situation à Gaza.
La secrétaire d'Etat américaine est «profondément préoccupée» par la situation humanitaire «affreuse» dans la bande de Gaza, et elle a téléphoné jeudi aux dirigeants israéliens Tzipi Livni et Ehoud Barak après le bombardement du complexe de l'Unrwa à Gaza, selon son porte-parole. Un émissaire israélien était attendu ce jeudi au département d'Etat, a précisé Sean McCormack. «Nous sommes en train de travailler très énergiquement à un cessez-le-feu selon les termes dont nous avons parlé: un cessez-le-feu durable et non limité dans le temps».

17h30: Le ministre de l'Intérieur du Hamas a été tué

Saïd Siam est décédé après une frappe de l'aviation israélienne sur Gaza ville. Deux autres responsables du Hamas sont morts dans l'explosion, le frère de Saim, Ayad Siam, et le chef de la sécurité de Gaza, Salah Abu Sharah. Vingt personnes ont aussi été blessées.

La mort de Siam est un coup rude pour le mouvement. C'est la plus haute personnalité du Hamas qui a été tuée depuis le début de l'opération «Plomb durci». Selon plusieurs médias israéliens, c'est aussi le plus haut responsable tué depuis l'assassinat du Dr. Abdel Aziz al-Rantisi en avril 2004, qui avait lui-même repris le flambeau après la mort du Cheik Yassine.

Siam est la personne qui a bâti la Force exécutive du Hamas, une police de près de 6.000 hommes, le principal point de friction entre l'Autorité palestinienne et le Hamas, après l'arrivée du mouvement à la tête du gouvernement. Il a officiellement conduit la prise totale du pouvoir dans la bande de Gaza par son organisation en juin 2007.

«Le leader Saïd Siam, son fils et son frère sont tombés en martyrs à Gaza», a annoncé la chaîne de télévision du Hamas, Al-Quds TV, basée à Beyrouth. La branche armée mouvement a aussitôt menacé de venger sa mort. «Son sang ne sera pas versé en vain. La réponse se fera non par des mots mais par des actes.»

 

17h15: Israël dément être d'accord sur le plan égyptien
Israël n'a pas encore pris de décision en ce qui concerne le plan égyptien de cessez-le-feu, selon le porte-parole de la Présidence du Conseil, Mark Regev. «Nous discutons avec l'Egypte sur la base du plan égyptien. Ce soir, Amos Gilad (le principal négociateur israélien) va nous faire son rapport et ce n'est qu'après qu'une décision pourrait être prise», a-t-il déclaré.

16h50: Ce n'est pas possible qu'Israël continue d'exister, selon
Ahmadinejad

Mahmud Ahmadinejad, le président iranien, a fait une sortie anti-Israël dont il est coutumier: «L'opération de Gaza est une grande leçon pour nous tous. Elle montre la défaite absolue, tout le désespoir du régime sioniste. Même pour les supporters de ce régime d'occupation et ses leaders, il est devenu évident que la continuité de ce régime dans la région est inconcevable.»

16h40: Israël a donné une «réponse totalement favorable» au plan égyptien, selon un responsable égyptien
C'est peut-être le premier pas vers la trêve. Israël a donné une «réponse totalement favorable» au plan égyptien pour mettre un terme à la guerre de Gaza, selon un «responsable égyptien non identifié», qui a été cité par la télévision publique égyptienne. Amos Gilad, l'émissaire israélien était ce jeudi au Caire pour négocier avec le général égyptien Souleimane.


16h20: Abbas est confiant
«Les prochaines heures seront décisives et nous espérons qu'il y aura des développements positifs pour un cessez-le-feu rapide», a déclaré le président de l'Autorité palestinienne à l'issue d'une rencontre avec le chef de la diplomatie allemande, Franz-Walter Steinmeier.

16h10:
Israël affirme avoir répliqué à des tirs venant du bâtiment de l'Unrwa
Le Premier ministre israélien Ehoud Olmert a affirmé qu'Israël avait bombardé le bâtiment de l'Unwra à Gaza en riposte à des tirs en provenance de ce complexe. «C'est un accident très triste, et j'en suis navré, mais nos forces étaient attaqués depuis ce lieu et la réponse a été sévère. Je ne souhaite pas que ce genre de choses arrivent, mais le Hamas a attaqué de ce bâtiment lors de la pause humanitaire quotidienne à Gaza.»

16h00: Une centaine de patients en danger

Une centaine de patients et de personnel médical sont en danger dans l'hôpital Al-Quds de Gaza, en feu après un bombardement de l'armée israélienne jeudi, a affirmé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).


15h50: Des pompiers et des employés de l'Unrwa, une agence de l'ONU, tentent d'éteindre un feu après un bombardement


Mahmud Hams / AFP

Une épaisse colonne de fumée noire se dégageait en début d'après-midi des entrepôts de l'Unrwa dont le quartier de Rimal, où l'incendie à ravagé des dizaines de tonnes d'aide humanitaire et risquait de se propager dans les réservoirs de fioul, a affirme le porte-parole Adnan Abou Hasna, estimant les pertes à des dizaines de millions de dollars.

15h30: Des personnes prisonnières de l'hôpital bombardé
Des personnes restent «prisonnières» dans l'hôpital Al-Quds de Gaza (voir notre carte de la ville ci-dessous), en feu et sans eau, après un bombardement de l'armée israélienne jeudi, a déclaré le médecin urgentiste français Régis Garrigue, présent dans l'hôpital et joint par téléphone par l'AFP depuis Paris. «Les Israéliens bombardent et attaquent partout autour de l'hôpital. On ne peut pas sortir, il y a le feu, on est prisonnier à l'intérieur, l'eau a été coupée», a-t-il déclaré.

«A 22 heures, on a commencé à avoir des bombardements excessivement violents tout autour de l'hôpital. Ca a été incessant, une pluie de bombes de 22 heures à huit-neuf heures du matin» jeudi, a précisé le médecin. «La pharmacie au 2e étage où je me trouve s'est effondrée, ainsi que toute une aile d'un autre bâtiment, avec un mouvement de panique de gens qui étaient dans l'hôpital, notamment les malades, leurs familles, parce que le bâtiment a commencé à prendre feu. Là, je ne vous raconte pas l'horreur», a affirmé le médecin.

Régis Garrigue a été interviewé dans un reportage diffusé dans le JT de France 2, il y dénonce les conditions difficiles et la violence qui règne dans la ville.



 

15h26: Les locaux de l'ONU attaqués aux bombes au phosphore
L'incendie qui ravageait jeudi le complexe de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa) à Gaza-ville est dû à des bombes au phosphore tirées par l'armée israélienne, a affirmé le directeur de l'agence onusienne, John Ging.
15h10: Ahmadinejad appelle au boycott d'Israël
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a pressé jeudi la Ligue arabe d'agir «maintenant» dans le conflit à Gaza en demandant aux pays arabes de couper leurs liens économiques avec Israël. «La rupture des relations commerciales avec les sionistes par les pays de la région, musulmans et arabes, est la moindre des attentes des peuples de ces Etats», a dit le président Ahmadinejad lors d'une conférence de presse.

«Les hommes d'affaires et les riches doivent couper leur relations économiques avec ce régime» d'Israël, a-t-il ajouté. Le président iranien a aussi appelé à une réunion de la Ligue arabe dans ce but, alors que les membres de cette dernière sont divisés sur l'opportunité d'une telle rencontre. «Aujourd'hui est le jour pour que la Ligue arabe remplisse son devoir, parce que si ce n'est aujourd'hui, alors quand?», a dit le président.

Il avait déjà menacé de sanctions les entreprises qui continueraient à entretenir des liens commerciaux avec l'état hébreux.

14h48: La Grande-Bretagne condamne à son tour les bombardements
Le Premier ministre britannique Gordon Brown a condamné jeudi le bombardement israélien «indéfendable» et «inacceptable» de bâtiments de l'ONU à Gaza. «L'intensification de l'offensive militaire israélienne et la poursuite des tirs de roquettes par le Hamas renforcent l'urgence de notre appel à un cessez-le-feu immédiat», a-t-il ajouté. La principale agence de l'ONU d'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa) a annoncé jeudi la suspension d'une partie de ses opérations à Gaza-ville après la chute d'obus israéliens sur son complexe qui ont fait trois blessés.


14h46: La carte des bombardements à Gaza jeudi





13h45: Selon Ban Ki-Moon, Ehud Barak a qualifié les bombardements de ce matin de «grave erreur»
Un aveu fort de la part du ministre de la Défense israélien, ancien chef d'état major et ancien commando. C'est la première fois qu'Israël reconnaît une «erreur» après plusieurs bavures de Tsahal pendant le conflit.

A regarder, un reportage d'Al-Jazeera sur les bébés nés à Gaza en plein conflit:



13h30: L'Unrwa suspend partiellement son activité à Gaza

«Nous allons poursuivre nos opérations dans la bande de Gaza mais nous les suspendons dans le quartier-général à Gaza-ville seulement car les camions chargés d'aide ne peuvent pas en sortir à la suite de l'incendie», a déclaré le porte-parole de l'agence dans la zone, Adnane Abou Hasna, après la chute d'obus israéliens sur son complexe qui a fait trois blessés.

13h15: Paris condamne les exactions israéliennes
Le ministère des Affaires étrangères a condamné jeudi «avec la plus grande fermeté» le bombardement par l'armée israélienne à Gaza «de plusieurs hôpitaux, d'un immeuble abritant des médias internationaux» ainsi que du siège de l'Unrwa, la principale agence de l'Onu pour l'aide aux Palestiniens.

12h36: Le moment de vérité approche
L'Egypte tentait de convaincre jeudi Israël de stopper net son opération meurtrière dans la bande de Gaza, après avoir arraché la veille un accord du Hamas sur son scénario. «Nous approchons du moment de vérité», a lancé mercredi soir le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmed Aboul Gheit, soulignant que l'Egypte était au coeur des contacts avec Israël et le mouvement islamiste Hamas.


12h06: Conditions réunies pour un cessez-le-feu
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a estimé jeudi que les conditions étaient réunies pour que les combats cessent «maintenant» à Gaza.

11h47: Ban Ki-Moon scandalisé
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est dit «scandalisé» par le bombardement jeudi du complexe de la principale agence des Nations unies pour l'aide aux Palestiniens (Unrwa) à Gaza.

11h29: Un hôpital en feu après un bombardement
Un incendie s'est déclaré dans un hôpital de Gaza jeudi après la chute d'obus israéliens, ont indiqué des témoins et des responsables de l'établissement. L'incendie s'est déclaré dans l'hôpital Al-Quds relevant du Croissant Rouge palestinien après qu'il a été touché dans une attaque israélienne dans le quartier de Tal Al-Hawa à Gaza-ville, selon ces sources.


11h10: Des employés de l'ONU blessés
Trois employés de l'Unrwa, la principale agence de l'ONU d'aide aux réfugiés palestiniens, ont été blessés jeudi par des obus de chars israéliens qui ont endommagé son complexe à Gaza, a indiqué un porte-parole de l'organisation. Selon le site Ynetnews, le bâtiment de l'ONu, aurait été touché par un obus au phosphore blanc.

10h55: Tzipi Livni demande à la Croix rouge de faire pression sur le Hamas pour la libération de Gilad Shalit
La ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni a demandé au président de la Croix rouge internationale, Jacob Kellenberger, de faire pression sur le Hamas pour la libération du soldat israélien Gilad Shalit.

10h45: Deux caméramen blessés
Deux cameramen palestiniens de la télévision arabe d'Abou Dhabi ont été blessés jeudi dans une attaque israélienne contre un immeuble de Gaza abritant les bureaux de plusieurs médias arabes et internationaux, dont l'agence Reuters, les télévisions Fox, Sky ainsi que les chaînes Al-Arabiya et MBC.

10h15: Le négociateur Israélien arrivé au Caire
Amos Gilad, est arrivé jeudi au Caire pour discuter d'un éventuel cessez-le-feu dans la bande de Gaza, selon une source aéroportuaire. Il devait rencontrer à partir de 10h00 le chef des services secrets égyptiens, Omar Souleimane, homme clé des contacts indirects entre Israël et le mouvement palestinien Hamas qui contrôle la bande de Gaza. «Cette rencontre cruciale devrait durer deux ou trois heures, et M. Gilad devrait repartir dans l'après-midi informer le gouvernement israélien en vue d'une décision», a indiqué une source à l'AFP sous couvert de l'anonymat. Selon elle, «Israël ne semble pas vouloir se précipiter, une nouvelle navette pouvant intervenir pour parvenir à un arrangement dans le cadre de l'initiative égyptienne».


9h30: Ban Ki-Moon arrivé en Israël
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon est arrivé jeudi en Israël dans le cadre d'une tournée au Proche-Orient destinée à tenter de mettre la fin aux combats dans la bande de Gaza, a indiqué un responsable de l'ONU. Au cours de sa visite, il doit s'entretenir avec la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni à Tel Aviv puis le Premier ministre Ehud Olmert et le président Shimon Peres.


9h05: Israël tire des obus dans un quartier résidentiel de Gaza City
Les forces israéliennes se sont heurtées à des combattants palestiniens tirant au mortier et à la roquette anti-char dans un quartier résidentiel de Gaza ville. Les blindés tiraient des obus, y compris en direction d'immeubles résidentiels, alors que l'aviation menait des raids, selon les témoins. L'aviation a aussi mené des attaques dans le nord de la bande de Gaza. Une femme et ses trois enfants ont péri dans l'un de ces raids à Beit Lahya, selon des sources médicales.


8h38: Des tanks dans des quartiers résidentiels de Gaza

Selon des témoins palestiniens des tanks de l'armée israélienne sont entrés dans les quartoers résidentiels de Gaza City. Selon les témoignages, des milliers de Gazaouis ont quitté leur maison.

8h07: Amos Gilad se rend en Egypte
Le principal négociateur israélien, le général de réserve Amos Gilad, devait se rendre jeudi en Egypte pour discuter d'un éventuel projet de cessez-le-feu dans la bande de Gaza, a indiqué un responsable du ministère israélien de la Défense. Ce conseiller du ministre de la Défense Ehud Barak, doit discuter avec le chef des services de renseignement égyptiens, le général Omar Souleimane, homme clé des négociations, d'un plan égyptien pour mettre un terme aux combats qui opposent depuis le 27 décembre l'armée israélienne et le Hamas qui ont fait plus de 1.000 morts palestiniens.


8h00: Un bateau d'aide humanitaire contraint de faire demi-tour
La Marine Israélienne a intercepté le «Spirit of humanity» du «Free Gaza Mouvement», un bateau en provenance de Chypre et transportant de l'aide humanitaire pour les Palestiniens. Le bateau a fait demi-tour après avoir passé la nuit dans les eaux internationales. l'armée israélienne aurait menacé d'ouvrir le feu.

A regarder, un reportage de CNN sur les péripéties de cette aide humanitaire venue des mers, avec l'éperonnage d'un autre bateau du mouvement, le «Dignity», par une vedette de la marine israélienne:


7h40: Le ministre Allemand des Affaires étrangères en tournée au Proche-Orient.
Le ministre allemand des Affaires étrangères Franck-Walter Steinmeier est arrivé jeudi matin en Israël, première étape d'une tournée au Proche-Orient destinée à tenter d'obtenir une trêve humanitaire à Gaza. Il avoir dans la journée une série d'entretiens avec les principaux responsables israéliens avant de se rendre à Ramallah, en Cisjordanie, puis au Caire.

 
7h30: Le Hamas en appelle à l'Occident
Ismaïl Haniyeh, le chef du gouvernement du mouvement islamiste Hamas à Gaza, a appelé jeudi les pays occidentaux à faire pression sur Israël, pour en terminer avec l'offensive militaire contre la bande de Gaza, tout en rappelant ses conditions pour un cessez-le-feu. Dans un article dans le quotidien britannique The Independent, publié jeudi, Ismaïl Haniyeh déclare que le Hamas accepterait un cessez-le-feu sous des conditions «pures et simples», telles la fin du blocage de la bande de Gaza, l'ouverture des passages et le retrait complet des troupes d'Israël.

Il a rejeté les accusations concernant son refus de renouveler le cessez-le-feu de six mois avec Israël en décembre dernier, estimant qu'Israël avait créé «une vie d'enfer» à Gaza, avec un «étranglement» économique. «Quelque soit le coût, la poursuite des massacres par Israël ne brisera jamais notre aspiration à la liberté et l'indépendance», dit-il.

>>> En raison de débordements systématiques, nous nous voyons contraints de fermer les articles traitant des événements de Gaza aux commentaires. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr