Coronavirus : Le Pays de Galles décrète deux semaines de confinement

EPIDEMIE Ces mesures sont pour le moment les plus strictes en Europe

J.-L.D. avec AFP

— 

Les folles nuits à Cardiff, c'est fini
Les folles nuits à Cardiff, c'est fini — Adam Vaughan/Shutterstock/SIPA

Vous trouvez le couvre-feu difficilement supportable ? Pensez aux Gallois. Le pays a annoncé ce lundi l’instauration à partir de vendredi d’un confinement de deux semaines pour tenter de freiner la deuxième vague de l’épidémie de  coronavirus, introduisant ainsi les restrictions les plus dures au Royaume-Uni.

A partir de 18h vendredi, il sera demandé aux plus de trois millions d’habitants de la province britannique de « rester à la maison », a expliqué le Premier ministre gallois Mark Drakeford lors d’une conférence de presse, ajoutant que la durée de ce « pare-feu » est la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace.

Ecoles parfois ouvertes, commerces fermés

Les commerces non-essentiels devront fermer, conduisant à une situation comparable au confinement instauré au Royaume-Uni à partir du 23 mars lors de la première vague, et qui a été levé progressivement avant l’été.

La principale différence avec cette période est que les classes de primaire et certaines de secondaire​ reprendront la deuxième semaine de ce confinement, la première correspondant à des vacances scolaires.

Détaillant les mesures d’une décision « difficile », le dirigeant gallois a annoncé le déblocage de 300 millions de livres sterling (330 millions d’euros).

Une telle mesure est « notre meilleure chance de regagner le contrôle sur le virus et éviter un confinement plus long, qui ferait plus de dégâts », a-t-il ajouté lors d’une conférence de presse, soulignant le risque de submersion du système public de santé, le NHS.