Etats-Unis : Les salariés d’Amazon demandent un jour de congé pour voter, dans une pétition

ELECTIONS AMERICAINES Le scrutin aura lieu un mardi et les électeurs doivent souvent patienter plusieurs heures pour mettre leur bulletin dans l’urne

20 Minutes avec agences
— 
Un entrepôt Amazon en France (illustration).
Un entrepôt Amazon en France (illustration). — T.Samson/AFP

Plus de 3.000 employés du géant Amazon aux Etats-Unis ont signé une pétition pour demander à bénéficier d’un jour de congé le 3 novembre, pour aller voter aux élections. Le scrutin se déroule en effet un mardi, et les électeurs doivent souvent patienter plusieurs heures pour pouvoir mettre leur bulletin dans l’urne.

« Supprimer les barrières au vote est crucial pour que notre voix puisse être entendue sur les sujets qui nous importent. Il n’y a pas de justice raciale ou climatique sans justice pour le vote », a dit le groupe des employés d’Amazon pour la justice climatique (« Amazon Employees for Climate Justice »), à l’origine de la pétition, dans un communiqué publié ce mardi.

Baisse du nombre de bureaux ouverts

La pandémie de Covid-19 restreint le nombre de volontaires présents dans les bureaux de vote, entraînant une baisse du nombre de bureaux ouverts, ce qui va augmenter le temps de trajet et le temps d’attente. « Avec la réduction […], huit heures sont nécessaires pour s’assurer que personne ne soit empêché d’aller voter par l’obligation de travailler », précisent encore les auteurs de ce message.

Ils relèvent que d’autres groupes de taille importante, comme Walmart, Coca-Cola, Twitter, Nordstrom ou encore Apple, ont d’ores et déjà accordé un jour de congé à leurs salariés le 3 novembre. « Amazon est le deuxième employeur aux Etats-Unis, et peut avoir un impact important sur la participation », insistent-ils.

Deuxième employeur privé du pays

« Dans les 47 Etats où il est possible de voter en personne, les employés qui n’ont pas le temps de se rendre aux urnes avant ou après leur journée de travail peuvent demander et obtenir du temps libre », a déclaré un porte-parole d’Amazon. « Nous avons fourni à tous nos employés les informations nécessaires pour s’inscrire sur les listes électorales, savoir comment voter, les détails pratiques de leur bureau de vote local et comment demander du temps libre pour aller voter », a-t-il ajouté.

Avec 900.000 employés dans le monde à la fin du deuxième trimestre, dont plus de la moitié aux Etats-Unis, Amazon est le deuxième employeur privé du pays après l’enseigne de distribution Walmart. Le groupe est par ailleurs en train d’embaucher 100.000 personnes pour le pic attendu des fêtes de fin d’année. Le géant du e-commerce n’a pas rejoint les plus de 700 entreprises américaines, réunies au sein de la coalition Time to Vote, qui plaide pour donner aux employés le temps d’aller voter.