Dix-neuvième jour: Au moins 1.000 morts... L'espoir d'un cessez-le-feu

PROCHE-ORIENT Suivez, minute par minute, l'évolution de la situation...

La rédaction de 20minutes.fr

— 

De féroces combats continuaient d'opposer mercredi avant l'aube des activistes palestiniens aux soldats israéliens à Gaza-ville.
De féroces combats continuaient d'opposer mercredi avant l'aube des activistes palestiniens aux soldats israéliens à Gaza-ville. — Mohammed Abed AFP

Au 19e jour de l'offensive israélienne destinée à faire cesser les tirs de roquettes palestiniens contre l'Etat hébreu, des témoins ont noté une baisse de l'intensité des frappes aériennes à Gaza
et dans le nord du territoire par rapport aux nuits précédentes.

>> A lire également, les événements de mardi, 18e jour d'offensive.

18h00: l'Egypte attend désormais la réponse d'Israël sur son plan pour mettre fin à la guerre
«Nous avons eu l'accord du Hamas, et attendons la réponse d'Israël, dont l'émissaire est attendu jeudi au Caire», a affirmé un responsable diplomatique égyptien. «Nous allons voir ce qu'il va se passer quand Amos Gilad va venir».

17h00: Bachar el-Assad demande la fin de l'opération israélienne, comme celle des tirs de roquette du Hamas.
Sur la BBC, le président syrien a fait part de ses inquiétudes sur la portée du conflit à Gaza: «Les conséquences de cette guerre sont plus dangereuses que cette guerre elle-même. On est train de planter les graines de l'extrêmisme et la terreur dans toute la région.» Damas, qui accueille les principaux chefs en exil du Hamas, dit faire tout ce qui est en son pouvoir pour trouver une solution.

15h40: Au moins un millier de morts depuis le début de l'offensive

Le chef des services d'urgence du territoire palestinien annonce que le bilan de l'offensive israélienne à Gaza a atteint «au moins 1.000» morts.

15h30:
L'espoir d'un cessez-le-feu
Pour Bernard Kouchner, les «contours d'un cessez-le-feu se dessinent» à Gaza.
Les propos du ministre français des Affaires étrangères fait écho à la déclaration une d'«source égyptienne autorisée», selon laquelle le Hamas aurait «réagi favorablement» aux efforts de l'Egypte en faveur d'un cessez-le-feu.

14h28: Un enregistrement de 22 minutes de Ben Laden
Oussama ben Laden a appelé au jihad, la guerre sainte, pour mettre fin à l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, dans un enregistrement de 22 minutes, a rapporté mercredi la société américaine IntelCenter spécialisée dans la surveillance des sites internet islamistes. Dans cet enregistrement audio, intitulé «Appel au jihad pour arrêter l'agression contre Gaza», le chef d'Al-Qaïda critique la gestion des Etats arabes de la situation à Gaza, et appelle à la guerre sainte pour récupérer «Jérusalem et la Palestine».

Selon IntelCenter, Ben Laden évoque aussi la fin du mandat du président américain George W. Bush et le début de celui de Barack Obama, qui prendra ses fonctions le 20 janvier. Dans ce premier message de l'année 2009, il parle également de la crise économique mondiale, ajoute le communiqué de IntelCenter.

14h26: De l'eau dans le gaz entre l'UE et Israël?
Israël et l'Union européenne ont décidé de faire une «pause» dans leur processus de rapprochement, à la suite de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, déclare un haut responsable européen.

14h21: L'Egypte joue de nouveau les intermédiaires
L'Egypte va transmettre à Israël la réponse du Hamas au plan égyptien pour cesser la guerre de Gaza, annonce le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmad Aboul Gheit, «espérant que les choses vont bouger».

13h30: Le dirigeant d'un parti représentant la minorité arabe israélienne veut assigner en justice Avigdor Lieberman

Lieberman,
député ultranationaliste israélien, avait estimé mardi qu'Israël devait combattre le Hamas à Gaza comme les Etats-Unis l'avaient fait face au Japon durant la Seconde guerre mondiale, une allusion claire à l'utilisation de la bombe atomique. C'est une incitation au génocide, selon Jamal Zahalka, représentant du parti Balad, qui a sollicité le procureur général Menahem Mazuz.

12h48: Le ton monte entre Israël et le Liban
Le gouvernement libanais a dénoncé mercredi les tirs de trois roquettes sur le nord d'Israël depuis son territoire, une attaque qui a aussi conduit la force de l'ONU dans le sud du Liban à appeler à la retenue. «Quelle que soit la partie derrière cette attaque, elle cherche à ébranler le consensus national et toutes les parties représentées au gouvernement» d'union nationale, a déclaré le ministre de l'Information Tarek Mitri, en soulignant que le Hezbollah faisait partie de ce gouvernement. «Cela donne à Israël une excuse pour attaquer le Liban», a-t-il prévenu.

«On essaie d'entraîner le Liban dans un conflit et de déplacer des roquettes d'un endroit à un autre», a aussi accusé le ministre.

12h31: Pour Ban ki-Moon, «il n'y a plus de temps à perdre»
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a affirmé mercredi au Caire qu'il «n'y avait plus de temps à perdre» pour que cesse la guerre de Gaza entre Israël et le Hamas. «J'exhorte les deux parties à s'arrêter maintenant, à arrêter les combats maintenant, il n'y a plus de temps à perdre», a dit Ban Ki-moon à la presse après un entretien avec le président Hosni Moubarak, au début de sa tournée au Proche-Orient.

«Je répète mon appel pour un cessez-le-feu immédiat et durable», a déclaré le secrétaire général de l'ONU, qui doit aussi rencontrer le chef de la diplomatie égyptienne, Ahmed Aboul Gheit, et le patron de la Ligue arabe, Amr Moussa.

12h10: Ben Laden appelle au Djihad à Gaza
Selon le site d'informations Ynetnews, Oussama Ben Laden, le leader d'Al-Qaïda aurait appelé au djihad contre Israël à Gaza dans un enregistrement audio diffusé sur des sites islamistes mercredi.
12h00: Des roquettes piégées au Liban
Trois roquettes piégées ont été découvertes mercredi par l'armée libanaise et des soldats de la force l'ONU dans une zone d'où plusieurs engins ont été tirés le même jour sur le nord d'Israël, a annoncé une source des services de sécurité à l'AFP.

 
11h30: Le «spirit of humanity» se remet en route pour Gaza
Un bateau affrété par des militants pro-palestiniens a quitté Chypre de nouveau mercredi pour tenter de livrer de l'aide médicale à la bande de Gaza. Le bateau a levé l'ancre dans la matinée, après réparation d'un générateur qui l'avait obligé à regagner l'île lundi quelques heures après avoir appareillé du port de Larnaca. «A présent, le problème du bateau est réglé, nous allons essayer d'entrer à Gaza», a déclaré Huwaida Arraf, coordinateur du Free Gaza Movement, l'organisation à l'initiative de cette mission.

A regarder, un reportage de CNN sur les péripéties de cette aide humanitaire venue des mers, avec l'éperonnage d'un autre bateau du mouvement, le «Dignity», par une vedette de la marine israélienne:


10h41: L'armée israélienne refuse l'accès à Gaza à un navire humanitaire iranien
La marine israélienne a empêché un navire iranien chargé d'aides humanitaires d'atteindre Gaza, a déclaré mercredi Ahmad Navabi, le chef de l'équipe d'aide qui se trouve à bord du navire, à la télévision d'Etat. «Nous sommes actuellement à quelques miles de Gaza mais la marine israélienne nous empêche d'avancer et nous a donné l'ordre de faire demi-tour», a déclaré le Dr Navabi. «Si cela continue, nous serons obligés d'aller au port d'al-Arich en Egypte pour acheminer l'aide à travers le passage de Rafah», a-t-il ajouté.

Le navire, affrété par le Croissant rouge iranien et chargé de 2.000 tonnes de nourriture et de médicaments, est parti il y a deux semaines. Des médecins iraniens se trouvent aussi à bord.

9h30: Le marathon diplomatique de Ban Ki-moon a commencé
Le secrétaire général de l'ONU est arrivé en Egypte, première étape d'une tournée au Proche-Orient destinée à tenter d'obtenir la fin des combats à Gaza entre Israël et le Hamas. Il doit s'entretenir au Caire avec le président Hosni Moubarak, le ministre des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit et le patron de la Ligue arabe, Amr Moussa. Il se rendra en Jordanie, en Israël et dans les territoires palestiniens, en Turquie, au Liban, en Syrie et au Koweït, afin de discuter avec les responsables de la région. Avant son départ, le chef des Nations unies a reçu le soutien «unanime» du Conseil de sécurité.

9h10: Le gouvernement libanais doit empêcher les tirs de roquettes

«Israël considère qu'il est de la responsabilité de l'armée et du gouvernement libanais d'empêcher des tirs de roquettes à partir du territoire libanais», a déclaré un porte-parole israélien sans donner d'autres détails. Auparavant, un porte-parole de la police avait précisé que trois roquettes avaient explosé près de la ville frontalière de Kyriat Shmona.



8h15: Une roquette tirée depuis le Liban
Une roquette a été tirée mercredi sur le nord d'Israël à partir du sud du Liban et l'armée israélienne a riposté, selon une source de sécurité libanaise. «Au moins une roquette a été tirée d'une zone située à quatre kilomètres à l'ouest du village de Chebaa et Israël a répliqué en l'espace d'une minute avec quatre roquettes qui ont atterri au nord de Ghajar», a déclaré cette source. De son côté, la police israélienne a annoncé que trois roquettes se sont abattues dans le nord de l'Etat hébreu.

7h50: Des explosions au nord d'Israël
Des explosions ont été entendues mercredi matin dans le nord d'Israël, près de la frontière avec le Liban, sans qu'il soit possible de confirmer une chute de roquettes, a appris l'AFP de source militaire. Des habitants ont entendu quelques explosions, mais ni l'armée ni la police n'ont pu faire état de la chute d'une ou plusieurs roquettes, a-t-on précisé de même source.

7h00: Les bombardements continuent

De féroces combats ont continué d'opposer mercredi avant l'aube des activistes palestiniens aux soldats israéliens à Gaza-ville, tandis que l'aviation bombardait le sud de la bande de Gaza. Pès d'un millier de Palestiniens ont péri depuis le 27 décembre. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon arrive mercredi dans la région. Il veut obtenir la fin des combats à Gaza, en application de la résolution 1860 appelant à l'instauration «d'un cessez-le-feu immédiat».

>>> En raison des débordements racistes systématiques, nous nous voyons contraints de fermer les articles traitant des événements de Gaza aux commentaires. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr