Coronavirus : La Pologne réintroduit des heures réservées aux seniors dans les magasins

EPIDEMIE Comme lors de la première vague au printemps, des magasins vont leur être réservés pendant deux heures chaque jour

20 Minutes avec AFP

— 

Coronavirus en Pologne: Coronavirus : Des heures réservées aux seniors dans les magasins
Coronavirus en Pologne: Coronavirus : Des heures réservées aux seniors dans les magasins — Jaap Arriens/Sipa USA/SIPA

Deux heures juste pour eux. Comme lors de la première vague de l'épidémie de coronavirus au printemps, les seniorspolonais pourront à nouveau faire leurs courses sans contact avec le reste de la population : des magasins vont leur être réservés pendant deux heures chaque jour, a annoncé samedi le Premier ministre polonais à la suite des hausses record de contaminations.

Les personnes âgées de plus de 60 ans pourront faire leurs courses entre 10h et midi dans des magasins d’alimentation générale, les pharmacies et les drogueries, a indiqué Mateusz Morawiecki, appelant également les personnes âgées à se protéger et à rester chez elles.

A partir du 15 octobre

« Nous nous efforçons de stabiliser la situation, nous nous efforçons de réduire la dynamique de la croissance des décès », a-t-il dit à la presse. Les nouvelles mesures entreront en vigueur le 15 octobre.

En raison d’une hausse record de contaminations, le port du masque dans les espaces publics est obligatoire dans toute la Pologne depuis ce samedi. « La deuxième vague est arrivée chez nous et nous devons l’affronter de manière ferme », avait déclaré vendredi Mateusz Morawiecki à la presse, expliquant que l’ensemble du pays de 38 millions d’habitants serait désormais considéré comme une « zone jaune ».

Le ministère polonais de la Santé a annoncé samedi que la Pologne a enregistré un nombre record de 5.300 contaminations et 53 décès, portant les chiffres globaux pour le pays respectivement à 121.638 et 2.972.

A Varsovie, quelques centaines de personnes hostiles à l’obligation de port du masque et niant l’existence d’une pandémie se sont rassemblées dans le centre-ville pour protester contre de nouvelles restrictions.