Thaïlande : Une compagnie aérienne propose des stages de pilote sur un A380 pour renflouer ses caisses

CRISE ÉCONOMIQUE Pour 540 euros, des apprentis pilotes peuvent prendre les commandes d’un A380 à l’occasion d’un stage de quatre jours à Bangkok

20 Minutes avec Agence

— 

Les stagiaires peuvent prendre virtuellement les commandes d'un Airbus A380.
Les stagiaires peuvent prendre virtuellement les commandes d'un Airbus A380. — Pornchai Kittiwongsakul AFP

Thai Airways a décidé de réagir alors qu’une partie de ses avions reste clouée au sol, faute de passagers à embarquer. La compagnie nationale thaïlandaise propose ainsi des stages de pilote durant lesquels les candidats prennent les commandes d’un A380. Ils se déroulent dans les installations de la compagnie à Bangkok, rapporte le Huffington Post.

Il en coûte aux aspirants pilotes 640 dollars (soit 540 euros) pour quatre jours de stage. Les participants prennent place dans un simulateur reproduisant fidèlement le cockpit du géant d’Airbus. Les encadrants de ces stages intensifs sont recrutés parmi les équipages de la compagnie qui sont actuellement au chômage technique. Au bout d’un certain temps, les stagiaires peuvent prendre les commandes du très gros-porteur européen, réaliser décollages et atterrissages, en toute sécurité.

Manger comme dans un avion

Ces stages ne sont pas la seule idée de la compagnie pour limiter les pertes en ces temps de crise sanitaire et économique. En septembre, elle a ouvert un restaurant dans lequel les clients s’assoient dans des sièges d’avion. Situé à Bangkok, le « Royal Orchid Dining Experience » a pris place dans les locaux de la cantine du personnel de la compagnie.

A l’image des normes commerciales en vigueur dans le transport aérien, différents services sont offerts selon la classe des « passagers » : First, Business ou Economy. Au total, 800 couverts sont servis chaque jour, selon Thai Airways. La compagnie aérienne devra trouver encore d’autres idées pour renflouer ses caisses. En mai dernier, sa dette atteignait 9,6 milliards de dollars (soit 8,14 milliards d’euros).