Karabakh: Azerbaïdjan et Arménie s'accordent sur un cessez-le-feu à partir de samedi midi

PAUSE Paris et Moscou se sont mobilisées pour négocier un accord entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

20 Minutes avec AFP

— 

Dans la capitale de la région contestée, Stepanakert.
Dans la capitale de la région contestée, Stepanakert. — Sergei Bobylev/TASS/Sipa USA/SIPA

L’Azerbaïdjanet l’Arménie se sont accordés samedi sur un cessez-le-feu à partir de midi dans la région séparatiste du Nagorny Karabakh, en proie aux combats, a annoncé la diplomatie russe après des négociations à Moscou entre les chefs des diplomaties arménienne et azerbaïdjanaise.

« Un cessez-le-feu est annoncé à partir de 12 heures 00 minutes le 10 octobre 2020 dans des buts humanitaires », a indiqué le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, lisant un communiqué à l’issue des négociations. La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a ensuite précisé à l’AFP que le cessez-le-feu commencerait à midi samedi.

Mobilisation de la France

« On s’oriente vers une trêve ce soir ou demain mais c’est encore fragile », avait déclaré l’Elysée à l’issue d’échanges téléphoniques du président Emmanuel Macron avec le Premier ministre arménien Nikol Pachinian jeudi soir et le président azerbaïdjanais Ilham Aliev vendredi. La France copréside le groupe de médiation, dit de Minsk, avec la Russie et les Etats-Unis.

« C’est un processus coordonné depuis le début de semaine avec (le président russe) Vladimir Poutine », a souligné la présidence française. « On va élaborer la reprise des négociations dans les prochains jours, dans le cadre du groupe de Minsk », a-t-il ajouté. La France copréside le groupe de médiation, dit de Minsk, avec la Russie et les Etats-Unis.

Les chefs des diplomaties arménienne et azerbaïdjanaise sont attendus vendredi à Moscou à l’invitation du président russe pour tenter d’amorcer un dialogue sur le Nagorny Karabakh, où les combats se poursuivent.