Les conseils de Bush à Obama

— 

La possibilité d'un attentat sur le sol américain est « la plus grave menace » à laquelle Barack Obama sera confronté, a averti hier le président sortant, George W. Bush. Les attentats du 11-Septembre 2001 avaient frappé les Etats-Unis au cours de son premier mandat.

Le Président le plus décrié de l'histoire des Etats-Unis, qui quittera ses fonctions le 20 janvier, a aussi mis en garde son successeur à propos de l'Iran et de la Corée du Nord. « Ils restent dangereux », a-t-il affirmé. D'un point de vue économique, Bush s'est dit prêt à demander au Congrès de débloquer la seconde moitié du plan de recapitalisation, soit 350 milliards de dollars, si Obama le lui demande. Lancé en octobre pour venir en aide au système financier, ce plan a une dotation totale de 700 milliards. ■