Royaume-Uni : Des perroquets qui insultaient les visiteurs ont dû être déplacés

DANS LES PLUMES Les perroquets, placés ensemble en quarantaine après avoir été recueillis dans un refuge, ont commencé à s’insulter entre eux

L.Br.

— 

Un perroquet gris d'Afrique (image d'illustration).
Un perroquet gris d'Afrique (image d'illustration). — Kent Media/Shutterstock/SIPA

Un langage qui laisse à désirer. Au Royaume-Uni, cinq perroquets ont dû être déplacés cette semaine par le refuge dans lequel ils ont été recueillis au nord de Londres, raconte le Huff Post. Leur problème ? Ils avaient l’insulte un peu trop facile envers les visiteurs et leurs soignants.

Ces cinq perroquets Gris d’Afrique, appelés Eric, Jade, Elsie, Tyson et Billy, sont arrivés au Lincolnshire Wildlife Centre au mois d’août dernier, raconte CBS News. Avant de rejoindre leurs 200 congénères dans le refuge, ils ont été isolés en quarantaine. Ils se sont rapidement fait remarquer par les soignants à cause de leur langage peu châtié.

« C’était devenu dingue »

« Ils ont, dans un laps de temps très court, littéralement commencé à s’insulter entre eux », raconte Steve Nichols, le directeur de l’établissement à CNN. « "Fuck off" était le plus courant. C’était devenu dingue, ils juraient tous. Nous étions un peu inquiets par rapport aux enfants », poursuit-il.

Selon lui, aucun des visiteurs de l’établissement ne s’est plaint auprès du refuge. « Ça amuse beaucoup les gens. C’est un peu de légèreté dans une année très difficile », reconnaît Steve Nichols. L’équipe a néanmoins décidé de transférer ces oiseaux à la langue trop pendue. Ils ont même été séparés, pour les empêcher de se provoquer entre eux.