Débat entre Donald Trump et Joe Biden: Un match de catch chaotique et sans vainqueur

LIVE Le président américain et son adversaire démocrate vont croiser le fer pendant 90 minutes à Cleveland

Philippe Berry

— 

Joe Biden (76 ans) face à Donald Trump (73 ans).
Joe Biden (76 ans) face à Donald Trump (73 ans). — SIPANY/SIPA - JAE HONG/SIPA

L'ESSENTIEL

  • Le premier débat télévisé entre Joe Biden et Donald Trump a lieu dans la nuit de mardi à mercredi à Cleveland.
  • Alors que le Covid a fait plus de 200.000 morts aux Etats-Unis, la pandémie, mais aussi l'économie et les manifestations seront au cœur des échanges.
  • Les révélations sur les impôts de Donald Trump pourraient aider Joe Biden, mais le candidat démocrate n'avait pas vraiment brillé lors des débats de la primaire.

A lire aussi:

4h35: Et c'est fini

Un débat presque irregardable par moments. Solide, Donald Trump a dominé la première heure mais a dû se faire rappeler à l'ordre par le modérateur sur ses interruptions constantes. Joe Biden a cherché à bomber le torse, flirtant avec les insultes («raciste», «clown», «will you shut up, man»). Il s'est animé pour défendre son fils. Un débat pour rien, sans doute.

4h30: Donald Trump refuse (encore) de s'engager à accepter les résultats

Le président américain une nouvelle fois s'engager à accepter les résultats quoi qu'il arrive. Il agite le spectre de la fraude du vote par correspondance. «Il pourrait falloir des semaines ou des mois» pour connaître les résultats.

4h30 : Le shérif de Porland fact-check Trump en temps réel

Le président américain a listé ses soutiens, affirmant que le shérif de Portland le supportait. Réponse de l’intéressé : « Je ne l’ai jamais supporté et ne le supporterai jamais ».

 

4h20: Donald Trump reconnaît une part d'influence humaine sur le réchauffement climatique

On parle climat. Le modérateur demande à Donald Trump s'il croit en l'influence humaine sur le changement climatique. «Beaucoup de choses jouent un rôle, ça y compris», répond Donald Trump. Ça doit être la première fois qu'il fait une telle concession.

4h10: Le ton monte sur Beau/Hunter Biden

Joe Biden s'anime enfin. Il attaque Donald Trump sur ses propos rapportés à propos des anciens combattants tués au front (losers and suckers). "Mon fils a servi en Irak, ce n'est pas un loser, c'était un patriote". "Quel fils, Hunter?" répond Donald Trump avec un sarcasme sans doute très mal venu: évidemment Joe Biden parlait de son fils Hunter, décédé d'une tumeur au cerveau.

 

4h00 : LAW & ORDER

« Est-ce que vous êtes en faveur de la loi et l’ordre ? », demande le président américain. « Je suis pour la loi et l’ordre avec la justice », répond Biden. « Avec Biden, il n’y aurait plus de suburbs », riposte le président américain. L’élection pourrait se jouer auprès des électeurs des suburbs au midwest, et c’est pour cette raison que Donald Trump martèle son message « loi et ordre ». Trump : « Cite un groupe des forces de l’ordre qui te soutient ? ». Biden est sauvé par la fin du segment.

3h55 : Biden attaque Trump sur Charlottesville

Sur sa citation « il y a des gens biens des deux côtés ». « Il attise la haine raciale », continue Joe Biden. Trump répond avec un tacle sur une loi des années 90 votée sous Bill Clinton sur les « minimum mandatory sentences ». « Tu les as appelés superprédateurs ». Puis il continue sur « la loi et l’ordre » et accuse le démocrate « d’avoir peur » de ces mots. Donald Trump refuse toutefois à nouveau de condamner explicitement les suprémacistes blancs, et sa réponse va sans doute tourner après le débat.

 

3h50 : « GENTLEMEN », Chris Wallace n’en peut plus

Le modérateur veut passer au segment suivant, et Trump continue en roue libre. Biden s’en mêle. Ils se font rappeler à l’ordre. « Le public se porterait mieux si vous laissiez l’autre parler ». « C’est valable pour lui aussi », tente Trump. « Franchement, vous interrompez davantage » répond Wallace.

3h45: Donald Trump s'attaque à Hunter Biden

Donald Trump affirme que le fils du candidat démocrate a touché des millions de dollars de la Chine et la Russie. «Ce n'est pas vrai, ce n'est pas vrai» répond Biden. Qui a du mal à exister face à l'agressivité du président américain.

3h40: Trump assure avoir payé «des millions de dollars» en impôts et pas 750$

Le modérateur insiste, et précise bien impôts sur le revenu en 2016/2017. Trump nie et insiste qu'il a payé «des millions de dollars» ces années-là. On n'aura pas la preuve, car il refuse de dévoiler ses déclarations d'impôts.

3h35: C'est un débat de rue, reste à voir à qui ça profite

Le communicant Frank Luntz estime que les interruptions crispent les électeurs indépendants, et il n'a sans doute pas tort.

 

3h30: Bataille du masque

«Je n'ai rien contre le masque, j'en ai un là (dans sa poche», commence Trump. «Porter un masque sauve des vies», répond Biden. Trump défend ses meetings avec des milliers de personnes sans distanciation sociale. «C'est en extérieur», rappelle le président. Biden, lui, tient des meetings en petit comité. «Car personne ne veut venir», glisse le président américain. Qui assure que "des millions de personnes seraient mortes" avec Biden président.

 

3h25 : On passe au Covid

Biden se ressaisit et fait le procès du président américain, avec plus de 200.000 morts. Il parle de tous les Américains qui ont perdu un proche. Gros tacle : « Il ferait mieux de sortir de son bunker et d’arrêter de jouer au golf et proposer » un second stimulus. Nouvelle punchline « Peut-être que tu peux d’injecter de la javel, ça ira mieux ». « C’était sarcastique » répondu Trump.

3h20 : « Will you shut up, man », Biden s’énerve

C’est sans doute du jamais vu dans un débat présidentiel. Alors que Trump continue de l’interrompre en permanence, Biden s’énerve et lance « Will you shut up, man » (Est-ce que tu vas la fermer").

 

3h10 : Trump interrompt le modérateur (et Joe Biden)

Depuis 10 minutes, Donald Trump interrompt tout le monde. Le modérateur puis Joe Biden. Chris Wallace s’énerve, « je suis le modérateur laissez moi poser ma question». Biden n’arrive pas à en placer une alors que Trump l’accuse d’être aux mains de « la gauche radicale » et de Bernie Sanders

3h05: Premier sujet, la Cour suprême

La guerre de la succession de RBG fait rage. Donald Trump dégaine le premier: «On a gagné l'élection, on a le droit de choisir». Biden, lui, appelle à laisser le peuple américain trancher dans un mois. Première passe d'arme sur Obamacare, et sur les conditions préexistantes. Trump interrompt Biden, «Joe, ce n'est pas vrai» (sur un chiffre).

Biden enchaîne sur les 200.000 morts du Covid et s'emmêle un peu alors que c'est une attaque qui devrait faire mouche.

3h00: C'est parti!

Pas de poignée de mains entre les deux hommes, Biden qui lâche "How are you man". Chris Wallace donne le coup d'envoi sur la cour suprême.

H-30 min: Point sondages

L'avance de Joe Biden reste stable au niveau national (+6 points), c'est le double de Clinton à la même époque. Et parce qu'il y a, selon les sondages, moins d'indécis qu'en 2016, un comeback de Donald Trump est, en theorie, plus difficile. C'est pour cette raison que le président américain va sans doute se montrer offensif ce soir: il a besoin de secouer la course.

 

H-1: La pression commence à monter

Donald Trump a fini son repérage. Joe Biden trolle sur l'oreillette. Et Jared Kushner fusille du regard Chris Christie (qui a envoyé son père en prison).

 

H-2: L'équipe de Biden a récupéré le compte Twitter @truth

Dans la guerre du fact checking, l'équipe de Biden a lancé pour ce débat le compte Twitter @truth. Le compte existait depuis 2015 et a sans doute été racheté par la campagne de Biden à son propriétaire.

 

H-3: Et ça chauffe déjà sur l'oreillettegate

Des cadres de la campagne de Trump affirment que Biden a refusé un «oreille check» avant le débat (à quasi chaque édition, un camp accuse l'autre d'avoir une oreillette en se basant sur une image floue douteuse). La campagne de Biden dément. Chris Wallace va-t-il mettre son doigt dans l'oreille des candidats?

Edit: gros trolling de la team Biden

 

Le grand soir est arrivé. Après plus d’un an à se provoquer à distance, Donald Trump et Joe Biden vont pour la première fois débattre en face-à-face, cette nuit, sur la scène de Cleveland, à partir de 21h (3h heure de Paris).

Les enjeux sont énormes. Plus d’une dizaine de chaînes diffusent l’intégralité des 90 minutes, sans interruption, avec une audience qui devrait dépasser les 80 millions de téléspectateurs. Alors que Joe Biden compte 6 points d’avance dans les sondages, Donald Trump devrait attaquer à tout va pour tenter de convaincre les électeurs indécis.

Le modérateur, Chris Wallace, a prévu d’interroger les candidats sur six dossiers : le Covid-19, l’économie, les violences urbaines et le racisme, la Cour suprême, l’intégrité de l’élection et les bilans de Trump et Biden. Il devrait également demander à Donald Trump de s’expliquer sur ses impôts, alors que le New York Times a révélé qu’il n’avait payé que 750 dollars en 2016. Face à Clinton, Donald Trump avait répondu « It makes me smart » (Je suis malin).