Emeutes à Oakland après une bavure policière

ETATS-UNIS Des vidéos amateurs montrent un policier sur un homme à terre, et non armé...

Nadia Daam

— 

Capture d'écran d'une vidéo amateur montrant la mort d'Oscar Grant, abattu par un policier le 1 janvier 2009, à Oakland. 
Capture d'écran d'une vidéo amateur montrant la mort d'Oscar Grant, abattu par un policier le 1 janvier 2009, à Oakland.  — DR
Des violentes émeutes ont éclaté mercredi soir à Oakland, en Californie, en marge d’une marche organisée à la mémoire d’un homme abattu par un policier. La tension avait commencé à monter le dimanche précédent, dès la diffusion, sur Youtube, de vidéos amateurs montrant la mort d’Oscar Grant, jeune noir de 22 ans.

La scène se passe la nuit de la Saint-Sylvestre, à la station de métro Fruivale vers 2h du matin. La police intervient après une bagarre et fait sortir plusieurs hommes sur le quai, dont Grant. La rame est immobilisée, et de nombreux passagers filment l’arrestation avec leur téléphone portable.

Trois hommes sont alignés sur le quai, les mains en l’air mais Oscar Grant retient l’attention de trois policiers et se retrouve subitement plaqué au sol, face contre terre. Cris, agitations, en quelques secondes, la scène vire au drame, quand un des policiers sort son arme et tire dans le dos de Grant. Précisons que ce dernier était désarmé et toujours maintenu au sol.

La foule est médusée, et plus étonnant, le policier auteur du coup de feu semble lui-même surpris de son geste. Ses collègues mettront plusieurs secondes à réagir et à se pencher sur Grant, qui mourra quelques heures plus tard.

Tension raciale

Le policier a démissionné le jour-même mais n’a toujours pas expliqué son geste, d’où l’incompréhension dans les médias et parmi la population d‘Oakland. La famille d’Oscar Grant exige des poursuites pour meurtre et réclame 25 millions de dollars de dédommagement. Selon certains médias américains, la tension dans la ville se doublerait de tension raciale entre communautés, le policer étant latino, et Grant, afro-américain. Ces mêmes médias rapportent que des experts de la police ont émis la théorie que le policier pensait avoir dégainé son Taser, thèse réfutée par l’avocat de la famille de la victime, arguant que Grant était à terre, non armé, et ne représentant donc aucun danger.

Si aucun affrontement n’est à signaler depuis ceux du mercredi 7 janvier, l’incompréhension de la population et le silence de la police, alimentés par le buzz autour de la diffusion en ligne de vidéos, pourraient continuer à embraser la ville d’Oakland. L’affaire n’étant pas sans rappeler celle de Rodney King, dont le passage à tabac par plusieurs policiers avait été filmé par un vidéo amateur. L’acquittement des policiers par la justice américaine avait alors déclenché les émeutes de Los Angeles de 1992.

Attention, les vidéos suivantes peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes.