Quatorzième journée de conflit: Les Etats-Unis soutiennent toujours Israël, l'Union européenne est «préoccupée»

GAZA L'ONU appelle à un «cessez-le-feu immédiat». Mais Israël ne donne aucun signe de détente pour l'instant...

La rédaction de 20minutes.fr

— 

L'armée israélienne a tué dans un bombardement 30 civils qui faisaient partie d'un groupe de 110 Palestiniens qu'elle avait rassemblés dans une maison de Gaza, a affirmé vendredi l'ONU en citant des témoins.
L'armée israélienne a tué dans un bombardement 30 civils qui faisaient partie d'un groupe de 110 Palestiniens qu'elle avait rassemblés dans une maison de Gaza, a affirmé vendredi l'ONU en citant des témoins. — Mahmud Hams AFP

Près de 780 Palestiniens ont été tués depuis le début de l'opération «Plomb durci» le 27 décembre dernier. Alors qu'il minimise le risque d'un second front à la frontière nord avec le Liban, l'Etat hébreu n'a pas ralenti son offensive sur Gaza, malgré la résolution de l'ONU adoptée cette nuit . Retrouvez les derniers prolongements dans notre heure par heure...

>>>> Pour retrouver tous les événements de la journée de jeudi, cliquez ici. Notre diaporama sur le conflit est là. Et, last but not least, 20minutes.fr vous propose une timespace pour suivre sur cartes, et en continu, le conflit israélo-palestinien...

18h33 L'Union européenne est «très préoccupée»
La présidence tchèque de l'Union européenne exhorte Israël et le Hamas à éviter tout acte de nature à contribuer à une poursuite de l'«escalade» de la violence à Gaza, se disant «très préocupée», dans un communiqué. Une délégation d'eurodéputés doit se rendre dimanche au point de passage de Rafah entre l'Egypte et la bande de Gaza, avec l'objectif d'entrer dans le territoire palestinien.

18h25 Rice juge «difficile» de ne pas atteindre des civils
La secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice juge «difficile» pour Israël de ne pas atteindre des civils dans la bande de Gaza, une zone à forte densité de population dans laquelle le Hamas utilise, selon elle, les habitants comme boucliers humains. L'administration sortante du président George W. Bush s'est dite par ailleurs très inquiète devant la «crise» humanitaire en cours selon elle dans la bande de Gaza, mais en a imputé la faute au Hamas et a exprimé sa confiance dans les assurances de son allié israélien.

17h41 Des médecins arrivent depuis l'Egypte, Médecins du monde toujours bloqué
Onze médecins ont été autorisés à entrer dans la bande de Gaza par l'Egypte pour assister les équipes médicales dans les hôpitaux du territoire, submergés par le grand nombre de personnes blessées dans l'offensive israélienne, indique un responsable palestinien. L'ONG Médecins du Monde, en revanche, affirme que ses équipes française et espagnole sont toujours bloquées à l'entrée de la bande de Gaza.


16h00: Premières victimes étrangères à Gaza
Une Ukrainienne a été tuée tôt ce matin dans les bombardements sur Gaza, ainsi que son enfant de deux ans. Elle était restée auprès de son époux, un médecin palestinien qui avait fait ses études en Ukraine. Quelques jours après son offensive, Israël avait permis aux ressortissants étrangers de quitter la bande de Gaza.

15h46: Israël poursuit formellement l'offensive
Le cabinet de sécurité a décidé formellement vendredi la poursuite de l'offensive dans la bande de Gaza malgré l'appel au cessez-le-feu du Conseil de sécurité de l'ONU, ont annoncé des responsables israéliens.

15h15: La tension monte en Csijordanie
Des milliers de personnes marchent actuellement vers Israël et la ville à forte population arabe de Baqa Al-Gharbiyye. Ils agitent des drapeaux noirs et du PLP, ils entonnent des slogans anti-israéliens.

15h00: Près de 50.000 Egyptiens dans la rue à Alexandrie
Ils ont pressé leur gouvernement d'ouvrir la frontière avec Gaza et de leur permettre de se battre aux côtés des Israéliens contre les forces israéliennes. 2.000 personnes ont également défilé à Amman, en Jordanie, et ont demandé à leur gouvernement de fermer l'ambassade israélienne.

14h45: Un Palestinien est appréhendé avec une hache dans la main à Rehovot (Israël)...
... il voulait venger la mort de ses amis à Gaza. Il a été interpellé.

14h30: L'UNRWA (ONU) ne reprendra son activité complète qu'avec des garanties israéliennes
«La situation doit être claire: les soldats israéliens doivent recevoir l'ordre de ne pas tirer sur les véhicules d'organisations neutres, comme les Nations unies, a expliqué Christopher Gunness, le porte-parole de l'agence de l'ONU chargée de l'assistance aux réfugiés palestiniens (UNRWA), qui conditionne la reprise d'une activité complète de son agence à une meilleure sécurité pour ses soldats. Deux de leurs employés ont été tués ce jeudi par Tsahal, l'agence a décidé de suspendre son activité.

A regarder, les besoins criants des Gazaouis:

14h00: Le secrétaire général de l'Otan se rend en Israël
Japp de Hoop Scheffer va rencontrer Ehud Olmert, Tzipi Livni et Ehud Barak dimanche et lundi. Si cette visite officielle est prévue de longue date, l'Alliance Atlantique a prévenu que Gaza serait au coeur des discussions.

13h30: Incidents entre police israélienne et des Palestiniens à la frontière avec la Cisjordanie
Près de 1.000 militants Hamas ont jeté des pierres et des cocktails Molotov sur les gardes-frontières près de Hébron, 500 protestataires ont fait de même à Naalin, à l'Ouest de Ramallah. A Qalandiya, au Nord de Jérusalem, 150 Palestiniens ont lancé des pierres sur les forces de l'ordre, qui ont riposté avec des gaz lacrymogènes. Le même type d'incident s'est aussi produit à Rantis.

13h09: Affrontements entre des Palestiniens et la police israélienne à Jérusalem
Des heurts ont éclaté vendredi après la prière hebdomadaire musulmane à Jérusalem-est entre de jeunes Palestiniens protestant contre l'offensive israélienne à Gaza et des policiers. Les Palestiniens, pour la plupart masqués, ont lancé des cocktails molotov et des pierres contre les forces anti-émeutes israéliennes, qui ont riposté par des tirs de gaz lacrymogène. La police israélienne a déployé des centaines de ses membres à Jérusalem-est, ce vendredi ayant été déclaré «jour de la colère» par des organisations palestiniennes et le Hamas pour protester contre l'offensive israélienne à Gaza.

12h50: Pas de cessez-le feu sans nouvelles du soldat Shalit, pour les Juifs israéliens
Selon le sondage mensuel israélien War and Peace Index, réalisé dix jours après le début de l'offensive israélienne, près de 76% des Juifs israéliens interrogés placent la libération du soldat Gilad Shalit comme une des conditions préalables au cessez-le-feu dans la bande de Gaza. Point de vue radicalement différent du côté des Arabes israéliens, près de 80% des sondés estiment qu'Israël doit accepter la trêve même s'il n'a pas de garanties pour Shalit.

12h40: Abbas presse Israël d'appliquer la résolution
«Le Président estime que cette résolution est un étape très importante, mais ce dont nous avons immédiatement besoin, c'est la fin de l'agression, le retrait de Gaza de l'armée israélienne et la fin de la souffrance pour les habitants de la bande», a confié un porte-parole du chef de l'Autorité palestinienne.

12h30: Olmert: Isräel ne freinera pas
Le Premier ministre vient d'annoncer que l'armée israélienne poursuivra ses opérations dans la bande de Gaza, malgré l'appel au cessez-le-feu du Conseil de sécurité de l'ONU. Jeudi, il avait déjà expliqué que son gouvernement n'avait pas épuisé toutes les options militaires à Gaza, et que la zone n'était pas encore totalement sécurisée. Un peu plus tôt ce matin, la ministre des Affaires étrangères Livni avait déjà donné le ton: «Israël agira en fonction de ces intérêts».

12h15: Violentes rixes entre pro-Palestiniens et pro-Israéliens à Oslo
Six personnes, dont cinq policiers, ont été blessées, et 31 interpellées jeudi soir lorsqu'un bon millier de militants pro-palestiniens ont attaqué une manifestation pro-israélienne dans les rues de la capitale norvégienne. Selon la police locale, ce sont les plus violents affrontements à Oslo depuis les années 1980.



12h00: Le dramatique bilan de l'ONU: 257 enfants palestiniens ont été tués depuis le 27 décembre
Au moins 257 enfants ont été tués et 1.080 blessés depuis le début de l'offensive, selon les Nations Unies. C'est le tiers des pertes palestiniennes.

11h30: Au moins 25 roquettes tirés ce matin sur le territoire israélien
Un Qassam a frappé une grange à Sha'ar Hanegev, dans le désert du Neguev, deux autres sont tombés près d'Ashkelon. Une roquette a frappé la ville d'Ashdod, deux autres tirs ont touché la zone de Sderot, et encore trois dans la région de Beersheba. Plusieurs personnes ont été blessées légèrement.

A regarder, un reportage de CBS News qui revient sur la façon dont le sentiment d'insécurité s'est immiscé dans la population du Sud d'Israël, frappé par près de 11.000 roquettes en huit ans. Une mentalité d'assiégé s'est développée dans la population:



11h00: Le Hamas «rejette» la résolution
On savait depuis quelques heures que le Hamas ne se sentait pas concerné par le texte adopté cette nuit. Cette fois, c'est clair: le mouvement «rejette» la résolution du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à un cessez-le-feu immédiat, explique un responsable basé au Liban. Le Hamas estime qu'elle ne sert pas les intérêts du peuple palestinien.

10h45: Bombardement de l'école géré par l'ONU, mardi: Tsahal dit avoir essuyé des tirs en provenance de l'établissement
L'armée israélienne a donné sa version du bombardement qui a coûté la vie à 42 personnes, dans une vidéo postée sur Youtube. Son porte-parole explique que les forces armées ont essuyé des tirs en provenance de cette école dans le village de Jebaliya (nord de Gaza). Selon lui, «le Hamas a cyniquement utilisé cette école où étaient refugiés des civils comme un endroit pour tirer sur l'armée israélienne», et parmi les morts se trouveraient des tireurs présumés. L'armée israélienne pointe vers une vidéo de 2007, également publiée sur YouTube, qui montre des images aériennes de roquettes lancées par le Hamas à partir d'une autre école de l'ONU.



Et à la fin de son message, il enjoint les internautes à regarder une autre vidéo, prouvant selon lui que le Hamas utilise les civils comme boucliers humains. La guerre des images bat son plein.

9h00: Livni comme le Hamas relativisent la résolution de l'ONU
«Israël agira en fonction de ces intérêts, pour la sécurité de ces citoyens, appliquant son droit de self defense.» La déclaration de Tzipi Livni est claire: le cabinet de sécurité israélien va étudier la résolution de l'ONU, mais il ne se sent aucunement obligé de la respecter tant que la sécurité de ses citoyens ne sera pas garantie. Le Hamas, quant à lui, ne s'estime pas lié par le texte des Nations unies.

8h30: L'ONU accuse Israël d'une nouvelle bavure
L'armée israélienne a tué dans un bombardement 30 civils qui faisaient partie d'un groupe de 110 Palestiniens qu'elle avait rassemblés dans une maison de Gaza, selon l'ONU, qui cite des témoins. «Selon plusieurs témoignages, le 4 janvier, des soldats ont évacué environ 110 Palestiniens dans une seule maison à Zeitoun (dont la moitié était des enfants) en leur ordonnant de rester à l'intérieur», a affirmé un communiqué de l'Office de l'ONU pour la coordination humanitaire (OCHA). «Vingt-quatre heures plus tard, les forces israéliennes ont bombardé à plusieurs reprises cette maison, tuant environ 30» personnes, ajoute le communiqué.

>>> En raison de débordements systématiques, nous sommes contraints de fermer aux commentaires les articles traitant des événements de Gaza. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr