Obama ne veut pas lâcher son BlackBerry

Nadia Daam

— 

Le pape a eu une conversation téléphonique mardi avec le président élu des Etats-Unis Barack Obama, qui l'a appelé pour le remercier de ses voeux de succès envoyés le lendemain de son élection, a annoncé mercredi à l'AFP le porte-parole du Vatican.
Le pape a eu une conversation téléphonique mardi avec le président élu des Etats-Unis Barack Obama, qui l'a appelé pour le remercier de ses voeux de succès envoyés le lendemain de son élection, a annoncé mercredi à l'AFP le porte-parole du Vatican. — Stan Honda AFP/Archives

No, he can't. Barack Obama a déclaré sur NBC qu'il ne pouvait se résoudre à délaisser son BlackBerry, une fois à la Maison Blanche, le 20 janvier prochain.

L'accessoire, qui permet de téléphoner, de lire et d'envoyer des mails, de consulter son agenda, ou de surfer sur le Net est en effet soupçonné de sécurité défaillante. En 2001, George W. Bush avait dû renoncer à son compte mail. En France, Nicolas Sarkozy avait lui aussi du abandonner son joujou dès son entrée en fonction présidentielle.

Sauf qu'Obama, semble moins docile. «Ils vont tenter de me le subtiliser», a-t-il déclaré. Il avait déjà obtenu de garder son ordinateur et a déclaré «vouloir se battre» pour garder son BB, afin de «rester au contact des gens».