Bientôt interdit de téléchargement aux Etats-Unis, TikTok conteste

SMARTPHONE L'application sera totalement interdite en novembre si les négociations échouent

20 Minutes avec AFP

— 

TikTok, qui permet de produire de courtes vidéos, est très populaire chez les jeunes.
TikTok, qui permet de produire de courtes vidéos, est très populaire chez les jeunes. — JLN Photography/Shutterstock/SIPA

Les Etats-Unis​ ont annoncé vendredi l’interdiction, à partir de dimanche, du téléchargement des applications TikTok et WeChat, nouvelle escalade dans le bras de fer avec la Chine sur le sort de ces deux applications. Washington laisse cependant une porte ouverte à TikTok, avant de lui interdire complètement d’opérer sur son sol.

« Le président laisse jusqu’au 12 novembre pour résoudre les problèmes de sécurité nationale posés par TikTok. Les interdictions pourraient être levées le cas échéant », a indiqué le département du Commerce dans un communiqué. S’agissant de WeChat, les actuels utilisateurs verront l’application quasiment désactivée aux Etats-Unis, a indiqué un responsable américain. La plateforme, qui appartient au géant chinois Tencent, est omniprésente dans la vie des Chinois (messagerie, paiements à distance, réservations..).

Un service dégradé

Cette annonce est faite alors que les négociations avec ByteDance, maison mère chinoise de TikTok, pour qu’elle cède ses activités aux Etats-Unis à un groupe américain piétinent et que l’administration Trump s’impatiente. « Le Parti communiste chinois a démontré qu’il avait les moyens et l’intention d’utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des Etats-Unis », justifie le département américain du Commerce.

« En ce qui concerne TikTok, le seul véritable changement à compter de dimanche soir sera qu’on n’aura pas accès aux améliorations de l’application, aux mises à jour ou à la maintenance », a détaillé le ministre du Commerce Wilbur Ross sur la chaîne Fox Business. Très vite, les usagers vont donc devoir composer avec une application au service dégradé, ce qui pourrait la rendre beaucoup moins attractive.

TikTok se défend

« Nous ne sommes pas d’accord avec la décision du département du Commerce et sommes déçus qu’il bloque les téléchargements de nouvelles applications à partir de dimanche et interdise l’utilisation de l’application TikTok aux Etats-Unis à partir du 12 novembre », a indiqué une porte-parole à l’AFP.

« Dans notre proposition à l’administration américaine, nous nous sommes déjà engagés à des niveaux sans précédent de transparence et de responsabilité supplémentaires, bien au-delà de ce que les autres applications sont prêtes à faire », a-t-elle également indiqué, citant la possibilité d’audits effectués par des tiers, « la vérification de la sécurité du code et la surveillance par le gouvernement américain de la sécurité des données aux Etats-Unis ». De plus, un fournisseur de technologie américain serait responsable de la maintenance et de l’exploitation du réseau TikTok aux Etats-Unis, « qui comprendrait tous les services et données desservant les consommateurs américains », a-t-elle précisé.