« L'armée israélienne ne pourra pas éliminer le Hamas »

— 

Pourquoi les dirigeants israéliens refusent-ils le cessez-le-feu ?

Par manque de leadership politique. La classe politique israélienne penche dans son ensemble pour une logique de fuite en avant militaire, à l'image des attaques sur le Liban en 2006.

Quelles seront les alternatives politiques à Gaza si l'offensive israélienne devait venir à bout du Hamas ?

L'armée israélienne peut certes affaiblir le Hamas militairement, mais certainement pas l'éliminer. Le mouvement reste très ancré dans la population et a acquis une légitimité politique depuis les dernières élections. Et le Fatah ne peut envisager de reprendre le pouvoir à Gaza par le biais d'Israël : il signerait là son arrêt de mort. Le Hamas reste donc un interlocuteur incontournable.

Le Hezbollah chiite libanais pourrait-il être tenté d'ouvrir un front au nord de l'Etat hébreu ?

Aujourd'hui, je ne crois pas que cela soit dans son intérêt, du fait des élections législatives libanaises qui se tiennent en juin prochain et auxquelles il consacre l'essentiel de son travail politique. ■■Recueilli par Aurélien Mathé et A. Le G.