Incendies aux Etats-Unis : Pas de répit pour les pompiers, la qualité de l’air à des niveaux critiques

PLANETE Des matches de baseball ont été reportés à Seattle et San Francisco, et le Bobcat fire menace un observatoire près de Los Angeles

20 Minutes avec AFP

— 

A Portland, l'indice de qualité de l'air atteint des niveaux critiques supérieurs à 300 à cause de la fumée des incendies.
A Portland, l'indice de qualité de l'air atteint des niveaux critiques supérieurs à 300 à cause de la fumée des incendies. — Alex Milan Tracy/Sipa USA/SIPA

Du gris, rien que du gris. Deux matches de saison régulière de baseball prévus mardi et mercredi à Seattle entre les Mariners et les Giants de San Francisco ont été repoussés en raison de la mauvaise qualité de l’air causée par les incendies qui ravagent la côte ouest des Etats-Unis.

L’indice de qualité de l’air (IQAir), jugé mauvais à partir de 50, dépasse largement les 200 en Californie, dans l’Oregon et l’Etat de Washington – et approche même des 500 au plus près des incendies. Le gouverneur de Californie Gavin Newsom a avancé que respirer durant une journée l’air des zones les plus sinistrées revenait à fumer 400 cigarettes. Selon le site New York Metro Weather, la fumée a même traversé l’Amérique pour atteindre Big Apple, où le soleil a rougeoyé dans un ciel brumeux.

Un observatoire astronomique menacé à Los Angeles

Des dizaines de feux continuaient à ravager l’Ouest américain et les pompiers peinaient à contenir un incendie qui brûle depuis plus d’une semaine près de Los Angeles, menaçant d’engloutir un observatoire historique et de coûteuses tours de télécommunication bâties sur les collines dominant la mégalopole californienne.

Cet incendie, baptisé « Bobcat Fire », n’était plus mardi matin qu’à environ 150 mètres de l’observatoire astronomique du Mont Wilson, vieux de 116 ans, ont prévenu les secours, soulignant que leurs équipes sur le terrain, soutenues par des moyens aériens, s’apprêtaient à affronter le brasier à l’aide de bulldozers. Selon les responsables de l’observatoire, tout le personnel a déjà été évacué.

Au total, 27 incendies étaient toujours en cours à travers la Californie. Ils ont déjà fait 25 morts depuis la mi-août et mobilisaient mardi plus de 16.600 pompiers.

Des feux de forêt d’une ampleur sans précédent ravagent également les Etats de Washington, de l’Oregon et de l’Idaho. Au total, plus de deux millions d’hectares de végétation ont déjà été consumés depuis la mi-août de la frontière canadienne à celle du Mexique. Le bilan s’élève à 35 morts et risque encore de s’alourdir.