Affaire Navalny : L’opposant russe peut quitter « temporairement son lit », son état de santé « s’améliore »

RUSSIE L’hôpital allemand où Alexeï Nalvany séjourne informe régulièrement de son état de santé

J.-L.D. avec AFP

— 

L'hôpital allemand où se trouve Alexeï Navalny
L'hôpital allemand où se trouve Alexeï Navalny — Michael Sohn/AP/SIPA

L’état de santé d’Alexeï Navalny, empoisonné au Novitchok, continue de « s’améliorer », a annoncé ce lundi l’hôpital berlinois de la Charité, précisant que l’opposant russe pouvait désormais « temporairement quitter son lit ».

« L’état de santé d’Alexei Navalny, qui est soigné à la Charité depuis le 22 août 2020, s’est encore amélioré », a annoncé dans un communiqué l’hôpital berlinois. « Il est de plus en plus réactif et peut déjà quitter temporairement son lit d’hôpital », a précisé l’hôpital.

La Russie continue de se déclarer innocente

« Le patient pourrait être complètement sevré de la ventilation artificielle », a ajouté cet établissement de pointe, qui n’évoque pas, contrairement aux précédents communiqués, d’éventuelles séquelles dont pourrait souffrir à long terme l’opposant russe.

Des laboratoires français et suédois ont confirmé lundi que Alexeï Navalny, 44 ans, avait bel et bien été empoisonné à l’aide d’un agent neurotoxique de type Novitchok, créé par les Soviétiques dans les années 70. La Russie dément toute implication et demande des preuves que l’opposant a été empoisonné.