Rwanda, cérémonie du mauvais souvenir

© 20 minutes

— 

La cérémonie du souvenir du génocide rwandais a eu lieu, hier, dix ans après les massacres qui ont coûté la vie à environ 800 000 personnes, parmi les communautés tutsis et hutus. Déclarations et commémorations se sont succédé au Rwanda. La capitale, Kigali, accueillait dans son plus grand stade la principale manifestation, à laquelle participait le Premier ministre belge, Guy Verhofstadt, représentant de la plus grande délégation étrangère, forte de 200 personnes. Un recueillement entaché par la polémique autour des responsabilités de la communauté internationale et en particulier de la France dans les massacres des tutsis et des hutus modérés. Ainsi hier, le président rwandais a accusé les Français d’avoir eu “l’audace” de venir à Kigali participer aux commémorations. Paul Kagamé reproche à Paris de ne pas avoir présenté d’excuses aux Rwandais pour son rôle controversé dans le génocide. Conséquence : Renaud Muselier, secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, a écourté sa visite. Federico Calo (avec AFP)