Les marines bombardent une mosquée à Falloudja

© 20 minutes

— 

Cadavres dans les rues, prisonniers la tête serrée dans des cagoules et blessés à l’entrée de dispensaires de fortune : Falloudja la sunnite, la ville rebelle, a été mise à feu et à sang par trois jours de combats meurtriers entre rebelles irakiens et 2 000 marines. Ces derniers cherchent les responsables de l’attaque qui a coûté la vie, la semaine dernière, à quatre employés américains de sécurité. Deux des corps avaient été sauvagement mutilés par la foule. En représailles, les marines n’ont pas hésité à bombarder, hier, une mosquée, où ils pensaient qu’une quarantaine de rebelles s’étaient retranchés. Quarante-six Irakiens ont été tués dans la ville depuis le début de l’opération, lundi.

combats La révolte sanglante des partisans du chef chiite radical Moqtada Sadr et les violences, ailleurs en Irak, se sont poursuivies hier, notamment dans les régions sunnites. Les combats ont fait environ 200 morts depuis dimanche.