Soudan : Les inondations menacent la capitale d’un royaume antique, les archéologues très inquiets

CATASTROPHE NATURELLE « Jamais les inondations n’avaient touché la ville royale de Bajrawiya », a indiqué un archéologue, très inquiet

20 Minutes avec agences

— 

Des maisons inondées par le Nil à Khartoum, en septembre 2020 au Soudan.
Des maisons inondées par le Nil à Khartoum, en septembre 2020 au Soudan. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Le site antique de Bajrawiya est menacé par les inondations records qui touchent actuellement le Soudan. Les ruines de la capitale de l’ancien empire méroïtique pourraient être noyées sous les eaux du Nil.

C’est l’archéologue Marc Maillot, directeur de l’unité archéologique française déployée dans le pays, qui a donné l’alerte. De leur côté les inspecteurs du service des Antiquités soudanaises ont érigé des barrages avec des sacs de jute et continuent de pomper l’eau pour empêcher qu’elle endommage ce joyau antique.

Le niveau du Nil pourrait encore monter

« Jamais les inondations n’avaient touché la ville royale de Bajrawiya qui se trouve à 500 m du Nil », a indiqué Marc Maillot, alors que le Soudan a déclaré ce samedi l’état d’urgence sur tout le territoire. « La situation est actuellement sous contrôle, mais si le niveau du Nil continue de monter, les mesures prises pourraient ne pas suffire. »

Le site est constitué de la nécropole, des célèbres pyramides de Méroé, et de la ville royale de cet empire centralisé qui s’étendait sur 1.500 km dans la vallée du Nil de 350 avant J.-C. à 350 après J.-C. Le ministre de l’Information et de la Culture soudanais s’est rendu sur place pour étudier les mesures à prendre pour sécuriser le site, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2003.