Le conflit qui inquiète l'UE

— 

Jeudi, la Russie a coupé l'approvisionnement en gaz de l'Ukraine, faute d'accords sur le prix des livraisons pour 2009 et sur des arriérés de paiement. L'incident fait craindre une répétition du scénario de 2006, lorsqu'un différend russo-ukrainien avait perturbé l'approvisionnement de plusieurs pays. L'Ukraine a averti samedi que ce conflit risquait d'entraîner de graves problèmes pour le transit du gaz russe vers l'Europe. De son côté, Moscou a demandé aux Européens d'agir en justice contre Kiev. Gazprom a aussi annoncé qu'il allait déposer plainte auprès du tribunal international d'arbitrage de Stockholm. La compagnie russe réclame le « prix européen » de 418 dollars pour 1 000 m3 de gaz pour livrer cet hydrocarbure à l'Ukraine, cette dernière ayant rejeté la proposition russe d'un tarif en baisse de 250 dollars. La présidence tchèque de l'UE a appelé les deux parties à trouver un accord au plus vite. « La Russie et l'Ukraine doivent agir rapidement, il n'y aucune autre façon de résoudre le conflit », a estimé le vice-Premier ministre tchèque, Alexandr Vondra.