Offensive israëlienne: la France condamne «cette escalade militaire dangereuse»

REACTIONS L'offensive israëlienne à Gaza suscite de nombreuses réactions dans le monde...

20minutes.fr

— 

Les troupes israéliennes sont entrées samedi dans la bande de Gaza où leurs chars ont immédiatement affronté l'artillerie des islamistes du Hamas, marquant une escalade dans l'offensive qui a tué en une semaine au moins 466 PalestiniensPHOTO/JACK GUEZ
Les troupes israéliennes sont entrées samedi dans la bande de Gaza où leurs chars ont immédiatement affronté l'artillerie des islamistes du Hamas, marquant une escalade dans l'offensive qui a tué en une semaine au moins 466 PalestiniensPHOTO/JACK GUEZ — Jack Guez AFP

Les troupes israéliennes sont entrées samedi dans la bande de Gaza où leurs chars ont immédiatement affronté l'artillerie des islamistes du Hamas. Cette offensive suscite de très nombreuses réactions dans le monde. 20minutes.fr fait le point sur les positions des principaux pays concernés par le conflit.

>> Pour suivre l'évolution de la situation à Gaza minute par minute, cliquez ici...

La France condamne «cette escalade militaire dangereuse»
Samedi soir, le ministère des Affaires étrangères a estimé que «cette escalade militaire dangereuse complique les efforts engagés par la communauté internationale» pour obtenir un cessez-le-feu. «La France condamne l'offensive terrestre israélienne contre Gaza comme elle condamne la poursuite des tirs de roquettes».

Les Etats-Unis pour un cessez-le-feu mais pas pour un retour au statu quo

«Nous travaillons à un cessez-le-feu qui ne permettrait pas le rétablissement du statu quo ante, où le Hamas pourrait continuer à lancer des roquettes à partir de Gaza et condamner la population de Gaza à une vie de misère», a déclaré samedi soir Sean McCormack, le porte-parole du département d'Etat dans un communiqué.

La «déception» de Ban Ki-moon
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a demandé samedi soir la fin immédiate de l'offensive terrestre israélienne. Ban s'est entretenu au téléphone avec le Premier ministre israélien Ehud Olmert et lui a fait part «de son extrême préoccupation et de sa déception» après le déclenchement de l'offensive terrestre. Convaincu que «cette escalade va inévitablement accroître les souffrances de la population civile», il demande qu'Israël «fasse tout son possible pour assurer la protection des civils et l'acheminement de l'aide humanitaire».

Pour la République Tchèque, l'opération d'Israël est «plus défensive qu'offensive»
Le Premier ministre tchèque, Mirek Topolanek, qui assume la présidence tournante de l'Union européenne, estime que l'opération terrestre d'Israël à Gaza est «plus défensive qu'offensive», a déclaré samedi soir son porte-parole à l'AFP.

Bruxelles appelle Israël à laisser passer l'aide humanitaire
La Commission européenne a appelé Israël à assurer un «espace humanitaire» pour distribuer l'aide dans la bande de Gaza en annonçant dimanche une aide supplémentaire de 3 millions d'euros pour ce territoire palestinien. «Empêcher l'accès à des gens qui souffrent et meurent est une violation du droit humanitaire», a déclaré Louis Michel, commissaire européen en charge du Développement et de l'Aide humanitaire.

«Un moment très dangereux» selon Gordon Brown
«C'est un moment très dangereux. Je pense que le monde exprime sa grande inquiétude», a déclaré dimanche le Premier ministre britannique interrogé sur la chaîne de télévision BBC1. «Ce que nous devons faire presque immédiatement est de travailler encore plus dur pour un cessez-le-feu immédiat».

L'Iran prédit que Gaza sera un «cimetière» pour les Israëliens
Le président du parlement iranien Ali Larijani a prédit dimanche que la bande de Gaza deviendrait un «cimetière» pour les Israéliens. «Heureusement, les sionistes ont été confrontés à une forte défense des Palestiniens courageux et ont subi un coup majeur», a encore affirmé ce responsable de la République islamique, dont Israël est l'ennemi juré.