Offensive terrestre à Gaza: 35 Palestiniens et un soldat israélien tués

PROCHE-ORIENT L'offensive terrestre israëlienne était attendue, elle a commencé samedi soir dans la bande de Gaza...

20minutes.fr

— 

Selon des témoins, une cinquantaine de blindés et chars ainsi que des unités d'infanterie ont été signalés près de l'ancienne colonie juive de Netzarim, à trois kilomètres seulement au sud de Gaza-ville, la principale agglomération du territoire.
Selon des témoins, une cinquantaine de blindés et chars ainsi que des unités d'infanterie ont été signalés près de l'ancienne colonie juive de Netzarim, à trois kilomètres seulement au sud de Gaza-ville, la principale agglomération du territoire. — null AFP

Les troupes israéliennes sont entrées samedi dans la bande de Gaza où leurs chars ont immédiatement affronté l'artillerie des islamistes du Hamas. Il s'agit de la première opération terrestre de cette envergure depuis l'évacuation de la bande de Gaza en 2005, après une semaine de bombardements par air et par mer.

>> Toute la journée, suivez, minute par minute, les développements de l'actualité au Proche-Orient sur 20minutes.fr.

20h18: Sarkozy dénonce «la responsabilité lourde» du Hamas
Nicolas Sarkozy affirme que le Hamas «porte une responsabilité lourde dans la souffrance des Palestiniens de Gaza», dans un entretien à trois quotidiens libanais à paraître lundi.

17h: Au moins 500 Palestiniens tués depuis le 27 décembre

Au moins 500 Palestiniens ont été tués et 2.450 blessés dans l'offensive israélienne dans la bande de Gaza depuis son lancement le 27 décembre, a affirmé dimanche le chef des services d'urgence de ce territoire palestinien. «Le bilan des morts pourrait être plus lourd car il y a un certain nombre de martyrs et de blessés dans les rues que nous n'avons pas pu évacuer», a-t-il ajouté.

15h40: Israël confirme la mort d'un de ses soldats

On vous en parlait ce matin à 10h40 quand la chaîne Al-Jazeera l'avait annoncé. Et Israël vient de le confirmer: un de ses soldats est bien mort lors de l'offensive terrestre dans la bande de Gaza. Plus précisément par un obus de mortier dans le secteur de Beit Lahya.

15h20: Cinq Palestiniens d'une même famille tués par un obus israélien
Cinq Palestiniens d'une même famille ont été tués dimanche par un obus de char israélien tiré sur leur voiture près de Gaza-ville, ont indiqué des sources médicales palestiniennes. Au total, 35 Palestiniens ont été tués dimanche, dont au moins 17 civils, portant à 485 le nombre de tués depuis le début des attaques israéliennes le 27 décembre.

15h15: Répression contre les «collaborateurs» du Fatah?
Le journal israélien «The Jerusalem Post», classé à droite, affirme que la répression fait rage à Gaza contre les membres du Fatah. De peur que les membres du parti de Mahmoud Abbas reprennent le pouvoir en cas de chute du Hamas dans la bande de Gaza, les membres de l'oragnisation islamiste auraient arrêtés, voire exécuté des partisans du Fatah. L'article traduit en français est lisible ici.

15h: Israël assure toujours ne pas vouloir occuper Gaza
Israël ne cherche pas à réoccuper la bande de Gaza, a réaffirmé un haut responsable du gouvernement. «Israël n'a aucune intention de revenir occuper la bande de Gaza», a déclaré à la presse le secrétaire général du gouvernement, Ovid Yehezkel, à l'issue du Conseil des ministres, reprenant une assurance formulée à maintes reprises par les dirigeants israéliens depuis le début de l'opération le 27 décembre.

13h: Un Palestinien tué dans une manifestation en Cisjordanie
Un Palestinien a été tué dimanche par l'armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie en manifestant contre l'offensive israélienne à Gaza. Moufid Al-Walwil, 21 ans, a été mortellement touché lorsque des soldats israéliens ont ouvert le feu en direction d'un groupe de Palestiniens qui jetaient des pierres dans leur direction près de la barrière de séparation israélienne à Qalqilya.

12h: La riposte du Hamas

Des groupes armés palestiniens ont tiré 25 roquettes et obus de mortier depuis samedi soir sur Israël, a indiqué dimanche un porte-parole militaire israélien. L'un de ces engins a frappé de plein fouet une maison à Sderot, près de la frontière avec Gaza, blessant une résidente.

11h30: Au moins 25 Palestiniens tués, d'après des sources médicales
Selon le Twitter de la chaîne de télévision Al-Jazeera, des sources médicales palestiniennes estiment à au moins 25 le nombre de Palestiniens tués depuis le début de l'offensive terrestre à Gaza.

11h: Le Hamas assure détenir deux soldats israëliens
Al Aqsa TV, la chaîne de télévision officielle du Hamas, affirme que l'organisation palestinienne a capturé deux soldats israëliens. L'information n'est confirmée par aucune source indépendante.

10h40: Un premier soldat israëlien tué?
Un soldat israélien a été tué dans l'offensive terrestre dans la bande de Gaza, a rapporté dimanche la chaîne de télévision Al-Jazira. Si cette information est confirmée, il s'agira du premier militaire israélien tué depuis le début de l'offensive terrestre. La chaine de télévision n'a pas donné plus de précisions.

10h25: 19 Palestiniens tués dimanche à Gaza

Au moins 19 Palestiniens ont été tués dimanche dans la bande de Gaza, dont 18 dans le nord où ont pénétré samedi soir les troupes de l'Etat hébreu, par des tirs de l'armée ou des raids israéliens, d'après des sources hospitalières palestiniennes.

10h15: Pour Olmert, les Palestiniens ne sont pas des «ennemis»

«Israël ne se bat pas contre le peuple palestinien» et préviendra une crise humanitaire dans la bande de Gaza en aidant à l'acheminement de l'aide alimentaire et médicale, a affirmé le Premier ministre israélien Ehud Olmert. «Ils (les Palestiniens, ndlr) ne sont pas nos ennemis. Ils sont également les victimes de la violence et de l'oppression meurtrière de la même organisation terroriste» qu'Israël, a-t-il poursuivi en référence au Hamas.

9h20: L'offensive sera élargie «autant que nécessaire»
«Cette opération ne sera pas facile. Elle sera élargie et intensifiée autant que nécessaire», a affirmé le ministre de la Défense Ehud Barak avant la réunion du cabinet au ministère de la Défense à Tel Aviv.

9h: Israël reconnaît une trentaine de blessés dans son camp

Alors que le Hamas a affirmé dans la nuit que 9 soldats israëliens ont été tués depuis le lancement de l'offensive terrestre, l'armée israëlienne nie qu'il y ait des morts dans son camp. «28 militaires ont été blessés, dont deux - un officier et un soldat - gravement atteints», a déclaré un porte-parole ce dimanche matin, fournissant le premier bilan officiel israélien.

7h30: L'armée israëlienne aux portes de Gaza-ville
L'armée israélienne opére aux portes de la ville de Gaza, à plusieurs kilomètres de la frontière avec Israël, d'après des témoins cités par l'AFP. Des blindés et des unités d'infanterie sont signalés dans le secteur de l'ancienne colonie de peuplement de Netzarim, à trois kilomètres seulement au sud de la ville de Gaza, la principale agglomération du territoire.

6h20: Le Conseil de sécurité ne parvient pas à s'entendre
Le Conseil de sécurité de l'ONU a discuté pendant quatre heures samedi soir de la situation à Gaza sans pouvoir s'entendre sur un texte appelant à un arrêt des hostilités, essentiellement en raison de l'intransigeance des Etats-Unis.

D'entrée, les Etats-Unis, qui sont en faveur d'un cessez-le-feu «durable» qui empêche le Hamas de nuire à Israël, avaient fait savoir qu'ils ne souhaitaient pas voir cette réunion déboucher sur un «produit» (résolution ou déclaration formelle).

>>> En raison des débordements racistes systématiques, nous nous voyons contraints de fermer les articles traitant des événements de Gaza aux commentaires. Merci de votre compréhension. Si vous avez des infos ou des témoignages intéressants, n'hésitez pas à les envoyer au 33320@ 20minutes.fr