Coronavirus : Seuls 6 % des décès liés au Covid-19 aux Etats-Unis sont réellement morts de cette maladie ? Pourquoi c’est faux

FAKE OFF Une lecture erronée des chiffres officiels des décès aux Etats-Unis s’est répandue sur les réseaux sociaux

M.Co.

— 

Une policière porte un masque à New York, le 25 mai.
Une policière porte un masque à New York, le 25 mai. — Anthony Behar/Sipa USA/SIPA
  • L’autorité chargée de recenser les morts liés au Covid-19 aux Etats-Unis publie chaque semaine un décompte.
  • Une lecture erronée du bulletin publié le 26 août s’est répandue sur les réseaux sociaux.

Les autorités américaines en charge d’enregistrer les décès liés au Covid-19 n’ont pas « discrètement » reconnu une baisse du nombre de morts causées par cette maladie. C’est pourtant ce qu’affirme un tweet publié le 29 août et retweeté par Donald Trump. Ce message a depuis été retiré du réseau social, selon CNN.

« Cette semaine, le CDC [Centers for Disease Control and Prevention] a discrètement mis à jour les chiffres liés au Covid pour reconnaître que seulement 6 % de tous les 153.504 décès enregistrés sont en fait liés au Covid, écrit cette internaute sur Twitter. Cela fait 9.210 morts. Les autres 94 % avaient deux ou trois autres maladies graves et la grande majorité était d’un âge très avancé. »

FAKE OFF

Dans son bulletin hebdomadaire sur le nouveau coronavirus publié le 26 août, le CDC consacre un tableau aux comorbidités. Ce tableau « montre les types de problèmes de santé et les causes contributives mentionnés en relation avec les morts liées au Covid-19 ». Le CDC précise que « pour 6 % des décès, le Covid-19 est la seule cause mentionnée ».

Cela ne signifie pas que seuls 6 % des morts recensées par le CDC sont dues au Covid. Ces 6 % représentent en réalité les malades qui sont morts du Covid-19 et pour lesquels aucune autre maladie n’avait été enregistrée. Comme l'a repéré le site américain Factcheck.org, cette distinction entre malades sans comorbidités et avec comorbidités est présente dans les bulletins du CDC depuis mai.

Les autres décès recensés sont ceux avec des comorbidités : cela signifiait que le malade souffrait également d’une autre maladie. L’obésité, le cancer, le diabète de type 2 ou certaines maladies cardiaques augmentent le risque de développer une forme grave du Covid, selon le CDC.

L’allégation a également été démentie par Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, dans une interview à l’émission Good Morning America, lundi. « Ce que voulait dire le CDC, c’était qu’un certain pourcentage de ceux [qui sont morts du Covid-19] n’avait que le Covid, a-t-il précisé. Cela ne signifie pas que les personnes souffrant d’hypertension ou de diabète ne sont pas mortes du Covid-19. »

169.044 personnes sont mortes du Covid-19 aux Etats-Unis au 2 septembre, selon le CDC.