L’Iran accuse les Emirats arabes unis de « trahison » après leur accord avec Israël

TENSIONS Les Emirats arabes unis et Israël ont annoncé le 13 août un accord historique pour normaliser leurs relations​

20 Minutes avec AFP

— 

Le guide suprême iranien Ali Khamenei, le 17 janvier 2020.
Le guide suprême iranien Ali Khamenei, le 17 janvier 2020. — KHAMENEI.IR / AFP

En normalisant leurs relations avec Israël, les Emirats arabes unis « ont trahi le monde musulman », a jugé le guide suprême iranien, Ali Khamenei, ce mardi, dans une série de messages sur son compte Twitter.

Après la percée diplomatique entre l’Etat hébreu et un nouvel Etat arabe après l’Egypte et la Jordanie, l’ayatollah Ali Khamenei accuse Abou Dhabi d’avoir trahi « les nations arabes, les pays de la région et la #Palestine ».

Un « premier vol commercial » symbolique entre les Emirats arabes unis et Israël

« Evidemment, cette trahison ne durera pas longtemps et la marque de l’infamie restera sur eux », ajoute le numéro un iranien, disant aussi espérer « que les Emiratis se réveillent bientôt et offrent un dédommagement pour ce qu’ils ont fait ».

La publication de ces propos survient au lendemain du « premier vol commercial » direct entre les Emirats arabes unis et Israël, vol ayant donné lieu à une autre première : une autorisation saoudienne donnée à l’avion de la compagnie israélienne de survoler le territoire de l’Arabie saoudite, alors que Ryad n’entretient pas de relation avec l’Etat hébreu. Les Emirats arabes unis et Israël ont annoncé le 13 août un accord pour normaliser leurs relations – officieuses depuis des années –, les Emirats devenant ainsi le premier pays du Golfe à établir des relations avec l’Etat hébreu, et le troisième du monde arabe, après l’Egypte en 1979 et la Jordanie en 1994.

« Stupidité stratégique d’Abou Dhabi et de Tel-Aviv »

Pour la République islamique d’Iran, Israël est le « Grand Satan », au même titre que les Etats-Unis, et le soutien affiché à la cause palestinienne est une constante de la politique extérieure iranienne depuis la révolution de 1979.

Le 14 août, les Affaires étrangères iraniennes avaient qualifié la normalisation entre Israël et les Emirats de « stupidité stratégique d’Abou Dhabi et de Tel-Aviv qui renforcera sans aucun doute l’axe de résistance ». L’Iran entretient des relations tendues depuis plusieurs années avec les Emirats, un de ses voisins sur la rive sud du Golfe qu’il accuse de s’aligner sur l’Arabie saoudite, grand rival régional de la République islamique.