Soudan : Les inondations ont fait 89 morts, selon un nouveau bilan

INTEMPÉRIES Plus de 37.000 maisons et 150 bâtiments publics ont été entièrement détruits par les pluies diluviennes et les crues

20 Minutes avec agences

— 

Un homme les pieds dans l'eau dans une ville au sud de Khartoum (Soudan) pendant les inondations de l'été 2020.
Un homme les pieds dans l'eau dans une ville au sud de Khartoum (Soudan) pendant les inondations de l'été 2020. — Marwan Ali/AP/SIPA

Les inondations causées par les pluies torrentielles au Soudan depuis plus d’un mois ont fait 89 morts et 44 blessés, selon un nouveau bilan fourni ce lundi par la défense civile. Outre les victimes, 37.249 maisons et 150 bâtiments publics ont été totalement détruits.

Une partie d’Omdourman, une ville mitoyenne de Khartoum, est actuellement sous les eaux. « Le Nil bleu a atteint un niveau historique depuis le début de l’enregistrement des relevés il y a plus d’un siècle », a précisé le ministère de l’Irrigation et de l’eau.

Une catastrophe annuelle

De fortes pluies s’abattent généralement sur le Soudan de juin à octobre, provoquant tous les ans d’importantes inondations et crues. Les deux Etats les plus touchés sont ceux Darfour-Nord et de Sennar (sud).

Selon le dernier rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) des Nations unies ce jeudi, 381.770 personnes ont été « affectées » par les inondations en 2020. L’an dernier, les pluies avaient affecté 400.000 personnes, selon un porte-parole de l’Ocha.