Coronavirus : Le chef Raoni hospitalisé après avoir été testé positif

BRESIL Agé d’environ 90 ans, il avait déjà passé dix jours à l’hôpital en juillet

20 Minutes avec AFP

— 

Le chef Raoni, lors d'un voyage en France le 26 août 2019.
Le chef Raoni, lors d'un voyage en France le 26 août 2019. — Bob Edme/AP/SIPA

Les séjours à l’hôpital se succèdent pour le cacique brésilien Raoni Metuktire. Il y a un mois, ce chef issu du peuple indigène kayapo, dont l’âge est estimé à 90 ans, avait passé dix jours à l’hôpital pour soigner des ulcères gastriques et intestinaux. Testé positif au coronavirus, il est de nouveau hospitalisé mais son état de santé est « bon », a fait savoir lundi l’Institut qui porte son nom.

A l’hôpital depuis vendredi

Une source de l’hôpital de Dois Pinheiros de Sinop, dans l’Etat du Mato Grosso (Centre-Ouest), a indiqué que Raoni avait été admis à nouveau dans ce même établissement vendredi. Mais l’Institut Raoni a expliqué lundi que ses proches avaient décidé de ne rendre cette information publique « qu’une fois assuré qu’il était hors de danger ». « Il n’a pas de fièvre, il respire normalement, sans apport d’oxygène », a précisé l’Institut. Raoni sortira de l’hôpital « bientôt, si son état reste stable ».

Le diagnostic de Covid-19 a été confirmé lundi dans le bulletin médical de l’hôpital, qui fait également état d’une « inflammation cardiaque » pour laquelle de nouveaux examens doivent être réalisés. « Raoni a été traité avec des anticoagulants, des corticoïdes et des antibiotiques », a précisé l’établissement médical.

Selon les données recueillies par l’Association des peuples indigènes du Brésil, datant de lundi, 28.815 autochtones ont été infectés par le Covid-19 et 757 en sont morts, dont plusieurs caciques d’envergure. L’Institut Raoni alerte d’ailleurs sur le fait que « le Covid-19 est en train de se répandre » sur le territoire du cacique dans le Mato Grosso et lance un appel à l’aide, au niveau national et international : « protégez-vous, protégez-nous ».