Sri Lanka : Pour protéger les éléphants, l’importation de produits plastiques bientôt interdite

POLLUTION Le Sri Lanka interdit déjà depuis 2017 la fabrication et l’importation de plastique non biodégradable

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un éléphant.
Illustration d'un éléphant. — HOerwin56

Le Sri Lanka va interdire l’importation de produits plastiques pour protéger les éléphants sauvages et les cerfs. Le plastique dans les décharges du pays est en effet une cause majeure de décès pour ces animaux, des autopsies ayant montré qu’ils en ont des kilos dans l’estomac.

Une législation est en préparation pour mettre fin à l’importation de produits plastiques qui terminent dans les décharges, a déclaré au parlement ce vendredi, le ministre de l’Environnement, Mahinda Amaraweera. Elle sera présentée dans les mois qui viennent.

Le plastique non biodégradable déjà interdit

« Les plastiques causent des dommages incalculables à notre faune, éléphants, cerfs et autres animaux », a déclaré Mahinda Amaraweera, peu après son annonce. Le Sri Lanka interdit déjà depuis 2017 la fabrication et l’importation de plastique non biodégradable destiné à emballer les aliments ou pour des sacs plastiques.

Le ministre a indiqué que les mesures envisagées, qui concernent surtout les jouets et ustensiles de cuisine, seraient étendues à la production locale. Mais aucun calendrier n’a été donné sur cette extension.