Coronavirus : Un millier de cas de Covid-19 à l'Université de l'Alabama depuis sa réouverture

ÉPIDÉMIE D’après le président de l’université, Stuart Bell, le problème ne viendrait pas du comportement des étudiants mais de contagions au sein de la population. D’autres facultés réfléchissent à opter uniquement pour des cours en ligne

20 Minutes avec AFP

— 

Depuis qu'elle a rouvert, l'université d'Alabama a enregistré près d'un millier de cas de Covid-19.
Depuis qu'elle a rouvert, l'université d'Alabama a enregistré près d'un millier de cas de Covid-19. — AFP

Le cas de l'Université de l'Alabama, dans le sud-est des Etats-Unis, était vu comme un test pour un retour au présentiel dans le milieu de l’éducation en pleine pandémie de coronavirus. Depuis qu’il a rouvert, l’établissement a enregistré près d’un millier de cas de Covid-19.

Depuis mercredi dernier, 566 cas positifs ont été détectés, en plus des 400 personnes testées positives au moment de la rentrée, selon des chiffres de l’université.

Une propagation pas due au comportement des étudiants

D’après son président Stuart Bell, cité par le site d’information local AL.com, le problème ne viendrait pas du comportement des étudiants mais de contagions au sein de la population.

"Ce que nous devons faire, c’est identifier les lieux où prospère le virus, où il se propage et comment nous pouvons travailler avec nos étudiants, notre université et notre personnel pour nous assurer de minimiser ces lieux, ces incidents", a-t-il dit.

La ville de Tuscaloosa, où se trouve le principal campus de l’université, a annoncé lundi qu’elle allait fermer les bars pour les deux prochaines semaines.

D’autres universités optent pour les cours en ligne

L’université compte quelque 45.000 étudiants sur ses campus de Tuscaloosa, Birmingham et Huntsville.

Selon le Chronicle of Higher Education, qui suit 3.000 institutions, 20 % de celles-ci envisagent de donner cours majoritairement en présentiel, 27 % majoritairement de manière virtuelle, 15 % veulent opter pour un système hybride et 24 % n’ont pas encore annoncé de plan.

La semaine dernière, l’université de Notre Dame dans l’Indiana a annoncé qu’elle se mettait aux cours en ligne après avoir connu un foyer de coronavirus, tout comme les universités de Caroline du Nord à Chapel Hill et Michigan State.

Stuart Bell a indiqué que l’Université de l’Alabama s’efforçait de contenir la propagation du virus mais n’a pas voulu dire si elle allait se mettre aux cours en ligne.