Coronavirus en Indonésie : Des travailleurs bloquent l’accès à la plus grande mine d’or du monde

MANIFESTATION Les employés protestent contre la suspension de bus permettant à leurs proches de leur rendre visite

20 Minutes avec agences

— 

Le complexe minier de Grasberg, en Indonésie (illustration).
Le complexe minier de Grasberg, en Indonésie (illustration). — RASIO RIDH/AP/SIPA

Plus de mille travailleurs ont bloqué ce lundi l’accès à la plus grande mine d’or du monde, située en Papouasie ( Indonésie). Ils protestaient contre une décision de leur employeur d’empêcher les visites à leurs familles à cause de l’épidémie de coronavirus.

Les mineurs ont manifesté devant l’entrée principale du complexe Grasberg alors que des ouvriers étaient en pourparlers avec l’exploitant américain Freeport. La protestation a débuté ce lundi matin quand l’entreprise a suspendu le service de bus vers la ville de Timika à cause des inquiétudes liées à la pandémie.

Les négociations toujours en cours

« Ils manifestent dans le calme et pour l’instant tout est sous contrôle », a déclaré le chef de la police locale. « Il n’y a aucune violence. » Les ouvriers et la direction n’ont « pas encore trouvé d’arrangement », a-t-il ajouté. « Ils continuent à négocier. »

De son côté, le porte-parole de Freeport a indiqué que le groupe « étudiait » les demandes des travailleurs. « Nous leur donnerons une réponse aussi vite que possible, en prenant en compte la santé et les protocoles de sécurité », a-t-il précisé. En mai, Freeport avait annoncé une réduction des effectifs dans la mine, qui emploie environ 25.000 personnes, après une hausse des cas de Covid-19 dans la région.