La Turquie a découvert « le plus grand » gisement de gaz naturel « de son histoire » en mer Noire, selon Erdogan

ENERGIE Le président a aussi annoncé que la Turquie allait accélérer ses recherches d’hydrocarbures en Méditerranée orientale

20 Minutes avec AFP

— 

Le président Turc Recep Tayyip Erdogan
Le président Turc Recep Tayyip Erdogan — Adem ALTAN / AFP

Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé vendredi que la Turquie avait découvert en mer Noire « le plus grand » gisement de gaz naturel « de son histoire », ajoutant que son pays espérait commencer à le distribuer en 2023.

« La Turquie a fait en mer Noire la plus grande découverte de gaz naturel de son histoire », a déclaré le président turc lors d’un discours à Istanbul, précisant que ces réserves étaient estimées à 320 milliards de mètres cubes.

Le gisement pourrait faire partie d'une réserve beaucoup plus importante

Le chef de l’Etat turc a estimé que cette découverte était d’une « importance historique pour l’avenir » de la Turquie, qui dépend quasi exclusivement des importations pour satisfaire son appétit énergétique croissant. « Dieu nous a ouvert une porte vers des richesses jamais vues », s’est-il enthousiasmé. « Notre objectif est de mettre le gaz de la mer Noire au service de notre nation dès 2023 », a-t-il poursuivi.

Recep Tayyip Erdogan a précisé que la découverte avait été faite dans le puits d’exploration Tuna-1. Selon lui, les premières indications « laissent penser que le gisement découvert fait partie d’une réserve bien plus importante », a-t-il ajouté, sans autre détail.

Il a aussi annoncé que la Turquie allait accélérer ses recherches d’hydrocarbures en Méditerranée orientale en y déployant à la fin de l’année un nouveau navire de forage, en dépit des tensions avec la Grèce.