Etats-Unis : Les inscriptions hebdomadaires au chômage repartent à la hausse, à 1,1 million

RECHERCHE D'EMPLOI Au total, 14,8 millions d’Américains touchaient une indemnité chômage au cours de la semaine du 2 au 8 août

20 Minutes avec AFP
— 
Un livreur à New York (image d'illustration).
Un livreur à New York (image d'illustration). — Richard B. Levine/Newscom/SIPA

Le chômage repart à la hausse aux Etats-Unis. Le département du Travail a enregistré 1,1 million de demandes la semaine du 9 au 15 août dans le pays, passant ainsi la barre symbolique du million de personnes sans emploi.

Du 9 au 15 août, 1,1 million de personnes se sont inscrites au chômage. C’est plus qu’attendu par les analystes, qui tablaient sur 990.000 nouvelles demandes. La semaine précédente, le nombre de nouvelles inscriptions était tombé sous la barre du million, pour la première fois depuis le mois de mars, et 971.000 personnes avaient fait une demande, selon des données révisées à la hausse.

Les chômeurs dans l’attente d’une aide cruciale

Au total, 14,8 millions de personnes touchaient une indemnité chômage au cours de la semaine du 2 au 8 août, les données étant publiées avec une semaine de décalage. En cumulant l’ensemble des aides versées par l’Etat fédéral, par chacun des 50 Etats, et par les collectivités locales, le nombre de bénéficiaires était, fin juillet, d’un peu plus de 28 millions de personnes - ces données étant publiées avec deux semaines de décalage.

Les chômeurs font face depuis le début du mois d’août à la perte d’une aide cruciale de 600 dollars par semaine, qui avait été adoptée fin mars par l’administration Trump et le Congrès dans le cadre du gigantesque plan de relance de l’économie.

La Maison Blanche et les élus démocrates du Congrès sont d’accord pour la prolonger, mais ne parviennent pas à s’entendre sur le montant. Donald Trump a signé un décret pour une prolongation temporaire de cette aide avec un montant réduit à 400 dollars au maximum – 300 dollars versés par le gouvernement fédéral pour 100 dollars versés par chacun des Etats. Ceux-ci sont libres ou non de participer à ce programme, le Dakota du Sud l’ayant par exemple refusé.