Explosions à Beyrouth: Les Libanais de nouveau autorisés à solliciter des visas pour la France

SOLIDARITE La France a décidé de reprendre à titre exceptionnel le traitement et la délivrance des visas au bénéfice des ressortissants libanais

20 Minutes avec AFP
— 
Après l'explosion dévastatrice du 4 août à Beyrouth, la France va recommencer à délivrer des visas aux Libanais
Après l'explosion dévastatrice du 4 août à Beyrouth, la France va recommencer à délivrer des visas aux Libanais — ANWAR AMRO / AFP

La France va recommencer à délivrer des visas aux Libanais « par solidarité » après  l’explosion dévastatrice du 4 août à Beyrouth, alors que ce service était jusqu’ici suspendu en raison de la crise sanitaire dans le pays, selon un communiqué du ministère français des Affaires étrangères.

« A la suite des explosions survenues sur le port de Beyrouth le 4 août 2020, la France a décidé de reprendre à titre exceptionnel le traitement et la délivrance des visas au bénéfice des ressortissants libanais résidant au Liban, sans autre restriction que les conditions habituelles d’admission au séjour, et d’autoriser à nouveau leur entrée sur son territoire », a annoncé dimanche le ministère.

« Dans le plus strict respect des exigences sanitaires »

« Ce geste de solidarité à l’égard du peuple libanais est effectué dans le plus strict respect des exigences sanitaires » liées à la pandémie de Covid-19, souligne le ministère, en précisant que « les personnes de onze ans ou plus venant du Liban, pays de circulation active du virus, devront se soumettre à un test PCR à leur arrivée en France ». En cas de test positif, les personnes devront s’isoler pendant deux semaines.

Selon un dernier bilan officiel publié samedi, un nouveau record quotidien de contaminations au coronavirus a été enregistré au Liban : 397 cas. Au total, le pays a enregistré 8.442 cas, dont 97 décès, depuis février.

La pandémie de Covid-19 avait été maîtrisée dans un premier temps mais les cas sont repartis à la hausse après la réouverture de l’aéroport international de Beyrouth le 1er juillet et la levée progressive des mesures de confinement.