Coronavirus : Démission du patron de l’agence du tourisme irlandais après des vacances en Italie

PAS DOLCE VITA C'est sûr que le climat est plus agréable en Italie qu'en Irlande

G. N. avec AFP

— 

Michael Cawley, ici en 2008 du temps où il était cadre de Ryanair, n'a pas vraiment donné le bon exemple.
Michael Cawley, ici en 2008 du temps où il était cadre de Ryanair, n'a pas vraiment donné le bon exemple. — SHAUN CURRY / AFP

Le président de l’agence chargée de promouvoir le tourisme en Irlande a démissionné samedi après des révélations sur ses vacances passées en Italie en dépit des appels à privilégier les voyages à l’intérieur du pays en raison de la pandémie de coronavirus. Dans un communiqué, la ministre du Tourisme Catherine Martin a annoncé avoir accepté la démission présentée par Michael Cawley, président de l’agence Failte Ireland, se disant « déçue » et estimant sa position « intenable ».

Le séjour en Italie de cet ancien cadre de Ryanair avait été révélé peu avant par le journal The Independent.

Eviter les voyages non-essentiels

« En signe de solidarité avec le secteur et pour aider le pays à rouvrir les écoles en toute sécurité, le gouvernement et mon ministère en particulier ont encouragé la population à passer leurs vacances en Irlande cette année », a expliqué la ministre. « Bien que l’Italie se trouve sur liste verte, ce qui signifie que les personnes en revenant n’ont pas à limiter leurs mouvements, le gouvernement a appelé la population à éviter tous les voyages non essentiels. De nombreux concitoyens et résidents ont suivi cette consigne », a-t-elle poursuivi.

Au total, 1.774 personnes contaminées au Covid-19 sont mortes en Irlande, pour 26.995 cas recensés. Confrontée récemment à une recrudescence des contaminations, l’Irlande a repoussé les dernières étapes du strict confinement imposé en mars. Trois comtés représentant plus de 300.000 personnes ont été partiellement reconfinés début août.