Etats-Unis : Les vols privés vers Cuba suspendus pour lutter contre les « abus » du gouvernement

DIPLOMATIE « Les dictateurs ne peuvent être autorisés à profiter du tourisme américain », a indiqué Mike Pompeo sur Twitter

20 Minutes avec agences

— 

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, le 29 avril 2020.
Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, le 29 avril 2020. — Nicholas Kamm/AP/SIPA

Les vols affrétés privés des Etats-Unis vers Cuba ont été suspendus ce jeudi. Le chef de la diplomatie américaine a pris cette décision pour « couper les ressources économiques » et lutter contre « les abus » du gouvernement cubain.

« Le régime castriste se sert du tourisme et des fonds issus du tourisme pour financer ses abus et son interférence au Venezuela », a indiqué le secrétaire d’Etat Mike Pompeo sur Twitter. « Les dictateurs ne peuvent être autorisés à profiter du tourisme américain. »

Les vols publics et d’urgence pas concernés

Mike Pompeo reproche notamment à Cuba de continuer à « emprisonner des journalistes et des militants pour la démocratie » et « de réprimer la liberté de religion ». Les Etats-Unis continueront à « couper les revenus gagnés par le gouvernement cubain grâce à la redevance d’atterrissage, les séjours dans les hôtels détenus par le régime et d’autres revenus liés au tourisme », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Les vols affrétés publics vers La Havane et les vols affrétés privés pour urgences médicales ou missions de secours ne sont pas concernés. Une semaine auparavant, Mike Pompeo avait déjà demandé aux pays membres de l’ONU de ne pas soutenir la candidature de Cuba au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.