Istanbul : La Tour de Galata « restaurée » au marteau-piqueur, la mairie et les habitants s’insurgent

MONUMENT HISTORIQUE Le ministère de la Culture a indiqué que des sanctions avaient été prises contre les responsables

20 Minutes avec agences

— 

La tour de Galat / AFP PHOTO / OZAN KOSE
La tour de Galat / AFP PHOTO / OZAN KOSE — OZAN KOSE/AFP

Le gouvernement turc est sous le feu des critiques depuis la diffusion d’une vidéo montrant des ouvriers démolissant un monument historique au marteau-piqueur. Il s’agit de la Tour de Galata, un monument emblématique d’Istanbul construit au XIVe siècle.

Les images, filmées avec un téléphone et partagées par la municipalité d’Istanbul ce mercredi, montrent deux ouvriers creusant un mur au marteau-piqueur à l’intérieur de la tour. « Une telle manière de procéder est insensée », a réagi le directeur du Département de l’héritage culturel à la mairie, dénonçant un « acte de vandalisme dans l’un des monuments les plus importants » de la capitale.

Un lieu touristique important

La municipalité d’Istanbul a indiqué qu’une plainte avait été déposée. Le ministre de la Culture et du Tourisme, en charge du projet de restauration de la tour, a été contraint de réagir. Ces allégations « sont infondées », a indiqué le ministre Nuri Ersoy sur Twitter, affirmant que les murs démolis ne faisaient pas partie de la construction originale et avaient été « rajoutés plus tard ».

Concernant les méthodes employées pour cette restauration, « des sanctions ont été prises » contre les responsables du chantier, a-t-il ajouté. Erigée en 1348, la Tour de Galata a été utilisée par les militaires pour surveiller le trafic maritime avant de servir de poste d’observation pour signaler les incendies. Elle offre une vue panoramique de la capitale et attire de nombreux touristes chaque année. Le monument doit rouvrir aux visiteurs le 15 septembre.