Biélorussie : Sous la pression de Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaïa quitte le pays

REPRESSIONS L’opposante, qui a confirmé son départ, serait en Lituanie avec ses deux enfants

20 Minutes avec AFP

— 

Des manifestants affrontent les forces de l'ordre à Minsk le 9 août 2020.
Des manifestants affrontent les forces de l'ordre à Minsk le 9 août 2020. — Kommersant/SIPA

La pression du régime biélorusse devenait trop forte, Svetlana Tikhanovskaïa continuera donc son combat depuis l’étranger. L’opposante, rivale à la présidentielle de l’autoritaire dirigeant Alexandre Loukachenko, a annoncé mardi avoir quitté le pays. Elle le fait deux jours après des élections jugées « ni libres, ni équitables » par l’Union européenne qui a menacé Minsk de sanctions.

Une décision « très difficile »

Svetlana Tikhanovskaïa, 37 ans, a affirmé avoir pris « seule » cette « décision très difficile », après une série de manifestations de l’opposition violemment réprimées par la police. « Je sais que beaucoup me condamneront, beaucoup me comprendront, beaucoup me haïront », a-t-elle affirmé. L’opposante a évoqué ses deux enfants, de 5 et 10 ans, qu’elle avait déjà envoyés à l’étranger en craignant des pressions. Le ministre lituanien des Affaires étrangères, Linas Linkevicius, a indiqué qu’elle était « en sécurité » avec ses enfants.

Dans la rue le combat ne retombe pas pour autant. « Le départ de Tikhanovskaïa ne va pas nous arrêter », a assuré Ian, un manifestant de 28 ans. Mardi, des appels à une grève générale circulaient sur les réseaux sociaux. Selon les médias biélorusses d’opposition, plusieurs entreprises locales y ont pris part. Mardi soir, les forces antiémeutes étaient encore déployées en nombre à Minsk où des centaines de protestataires sont descendues dans la rue en ordre dispersé. Plusieurs photographes couvrant les nouvelles protestations se sont vus confisquer leurs clés USB et endommager leurs appareils photo par la police. Inflexible, le président Loukachenko a déjà qualifié les manifestants de « moutons » téléguidés depuis l’étranger.