Coronavirus: À l'arrêt à cause de l'épidémie, les croisières du groupe Costa reprendront le 6 septembre en Méditerranée

TOURISME Le premier navire Costa lèvera l’ancre le 6 septembre de Trieste pour une croisière autour de la Grèce

20 Minutes avec AFP

— 

Le "Costa Atlantica" au Japon, le 31 mai 2020.
Le "Costa Atlantica" au Japon, le 31 mai 2020. — Yuji Kato/AP/SIPA

Touché de plein fouet par l’épidémie de coronavirus, le groupe Costa a annoncé mardi que ses croisières au départ des ports italiens reprendraient partiellement à partir du 6 septembre. La veille, son principal concurrent MSC avait annoncé une reprise des départs le 16 août.

« Suite à l’autorisation du gouvernement italien concernant la reprise des croisières et la communication du nouveau protocole sanitaire, Costa prévoit de relancer progressivement ses activités au départ des ports italiens dès le 6 septembre 2020 », a expliqué le groupe dans un communiqué.

Cantonnés à la Méditerranée

Le navire Costa Deliziosa lèvera l’ancre le 6 septembre de Trieste pour une croisière autour de la Grèce qu’il effectuera chaque semaine. Un deuxième navire, le Costa Diadema, quittera Gênes le 19 septembre pour voguer en Méditerranée occidentale, au large de l’Italie et de Malte.

Il s’agit des premiers navires de Costa à reprendre la mer en Méditerranée, après plusieurs mois de suspension des activités. Ses autres voyages sont suspendus jusqu’au 30 septembre, ajoute le groupe.

La marque du groupe Carnival affichait jusqu’ici sur son site Internet deux départs d’Italie (Savone et Venise) les 15 et 16 août, mais qui n’étaient pas encore confirmés et qui n’auront donc finalement pas lieu à ces dates.

Des protocoles dédiés au Covid-19

Costa Croisières assure avoir « développé le protocole de sécurité Costa pour sa flotte, incluant de nouvelles procédures opérationnelles en réponse à la situation de Covid-19 ». Le gouvernement italien a adopté vendredi un décret contenant une série de mesures d’un montant de 25 milliards d’euros pour soutenir l’économie de la péninsule, qui comporte notamment l’autorisation du redémarrage des navires de croisière à partir du 15 août.

Lundi, le groupe MSC Croisières, principal concurrent de Costa, a annoncé qu’il reprendrait ses opérations à compter du 16 août. MSC prévoit deux départs depuis l’Italie (depuis Gênes et Bari les 16 et 29 août) et sera le premier croisiériste international à recommencer ses voyages en Méditerranée.

Un secteur touché de plein fouet

L’Italie avait suspendu ses croisières en mars en pleine épidémie du Covid-19. Le secteur pèse 14,5 milliards d’euros en Italie, pour environ 53.000 emplois, selon l’Association internationale des compagnies de croisières.

Pendant la pandémie, plusieurs navires de croisières internationaux avec des passagers contaminés à bord ou suspectés d’être infectés s’étaient retrouvés coincés en mer un peu partout sur la planète, interdits d’accoster par les autorités locales, du Japon, en passant par la Californie ou l’Italie. Le secteur avait alors été pointé comme particulièrement propice à la propagation du virus, avec ses espaces confinés et une clientèle plutôt âgée et vulnérable.