Coronavirus au Maroc: Les résidents marocains ne sont plus autorisés à voyager dans l’UE

SANTÉ Une hausse des cas de contagion inquiète les autorités européennes

20 Minutes avec agences

— 

De nombreux aéroports ont adopté des mesures de sécurité sanitaire spécifiques pour éviter une propagation mondiale de ce nouveau coronavirus apparu en Chine il y a quelques semaines.
De nombreux aéroports ont adopté des mesures de sécurité sanitaire spécifiques pour éviter une propagation mondiale de ce nouveau coronavirus apparu en Chine il y a quelques semaines. — AFP

Le Maroc a été retiré ce vendredi de la liste des pays exemptés de restriction de voyage par l’Union européenne. Le royaume avait été placé sous surveillance fin juillet mais une recrudescence des cas de contagions au coronavirus inquiète les autorités européennes.

La décision ne s’applique ni aux citoyens de l’UE venant du Maroc et leur famille, ni aux résidents de longue durée de l’UE et leurs familles. Une exemption est également prévue pour les voyageurs ayant une fonction ou des besoins essentiels, comme le personnel médical.

Les Etats membres restent libres

Depuis sa création, la liste des pays dont les citoyens peuvent se rendre dans les Etats membres de l’UE est passée de 14 à 11 : Australie, Canada, Géorgie, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay. La Chine aussi, sous réserve de confirmation de la réciprocité de la mesure.

Cette liste, établie sur la base de la situation épidémiologique des pays, est révisée tous les 15 jours. La recommandation n’est pas contraignante : chaque Etat membre reste responsable des voyageurs qu’il laisse entrer sur son territoire. L’UE tente toutefois de se coordonner pour maintenir la liberté de circulation dans l’espace Schengen.