Coronavirus : Au moins 50 employés d’un abattoir testés positifs en Belgique

SANTÉ Il est possible que plusieurs de ces employés vivent en France, l’abattoir se trouvant non loin de la frontière franco-belge

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de cochons dans un abattoir.
Illustration de cochons dans un abattoir. — ANDRE DURAND

Au moins 50 employés d’un abattoir de Staden (Belgique) ont été testés positifs au coronavirus, a indiqué ce jeudi le maire de la ville. Plus de 200 employés de la salle de découpe de l’établissement avaient été mis en quarantaine et testés ce mercredi.

« Sur les 225 employés mis en quarantaine, 193 ont été testés jusqu’à présent », a précisé le maire de la commune. « Les résultats de 164 sont connus et 50 sont positifs. »

De nombreux cas dans les abattoirs

Selon l’élu, il est « possible » que beaucoup d’entre eux vivent en France, l’abattoir de l’entreprise Westvlees se trouvant non loin de la frontière franco-belge. Sur les 6 cas positifs initialement signalés, deux concernaient des travailleurs transfrontaliers venant de France. « Il va y avoir des tests à plus grande échelle au sein » de l’abattoir, qui emploie 850 personnes au total, a-t-il précisé.

Des foyers de contamination au Covid-19 sont apparus depuis plusieurs mois dans des abattoirs en Allemagne, France et aux Etats-Unis. Les experts cernent encore mal les raisons de ces contaminations, sans doute liées à la promiscuité mais peut-être aussi à des conditions de froid et de ventilation.

En mai, plus de 90 cas ont été découverts dans un abattoir de Basse-Saxe (Allemagne). La Belgique, confrontée depuis trois semaines à une hausse des nouvelles infections, a enregistré 71.158 cas et 9.859 décès au total. C’est l’un des pays comptant le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100.000 habitants.