Soudan : Les fortes inondations ont déjà touché plus de 50.000 personnes, selon l’ONU

CATASTROPHE NATURELLE Au total, 14 des 18 Etats du pays sont touchés par des destructions dues aux pluies diluviennes

20 Minutes avec agences

— 

Le drapeau du Soudan (illustration).
Le drapeau du Soudan (illustration). — Hussein Malla/AP/SIPA

Au moins 50.000 personnes ont été affectées par les inondations qui ont touché cette semaine une grande partie du Soudan, a indiqué ce mercredi l'ONU. La catastrophe est due aux « pluies torrentielles qui se sont abattues ces derniers jours » sur le pays, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha).

Les inondations et glissements de terrain ont aussi endommagé des maisons et des infrastructures dans 14 des 18 Etats du pays. Le chiffre de 50.000 personnes touchées par la catastrophe risque d’augmenter, selon l’ONU, car il ne s’agit que d’un premier recensement.

Une catastrophe annuelle

Fin juillet, les inondations avaient déjà tué cinq personnes et détruit ou abîmé près de 3.500 maisons, selon un communiqué officiel. Dans l’Etat du Nil-Bleu, les pluies diluviennes ont notamment causé la rupture d’un barrage, détruisant des centaines de maisons.

De fortes pluies s’abattent généralement sur le Soudan de juin à octobre. Tous les ans, le pays fait face à d’importantes inondations. En 2019, les pluies torrentielles avaient affecté 400.000 personnes sur toute la saison, selon le porte-parole de l’Ocha au Soudan.