Dieselgate : Trois anciens directeurs d’Audi renvoyés devant un tribunal allemand

FRAUDES Selon le parquet de Munich, les trois dirigeants n’ont rien fait alors qu’ils avaient « connaissance de la manipulation »

20 Minutes avec AFP

— 

Un concessionnaire Audi (illustration).
Un concessionnaire Audi (illustration). — John Nacion/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Alors que l’industrie automobile doit déjà faire face à la crise économique mondiale, le dieselgate se rappelle au mauvais souvenir du constructeur Audi. Trois anciens membres du directoire de l’entreprise allemande, détenue par Volkswagen, ainsi qu’un ancien haut responsable ont été renvoyés dans l’antichambre d’un procès pénal en Allemagne, a annoncé jeudi la justice allemande.

Comme si de rien n’etait

Ces dirigeants sont accusés de « fraude » dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués. Pour le parquet de Munich, les trois directeurs ont, « en ayant connaissance de la manipulation, fait en sorte que les voitures concernées des marques Audi et Volkswagen continuent d’être vendues ».

Dans ce scandale, révélé en septembre 2015, Volkswagen a reconnu avoir truqué 11 millions de véhicules dans le monde avec un logiciel capable de les faire apparaître moins polluants lors de tests en laboratoire que sur les routes. L’ancien patron d’Audi, Rupert Stadler, et du groupe Volkswagen, Martin Winterkorn, attendent déjà un procès. Il devrait débuter le 30 septembre.