Coronavirus: Les Etats-Unis ont investi plus de 9 milliards de dollars dans les vaccins

TRAITEMENT Le docteur Fauci estime que « vers la fin de l’année ou au début de 2021, nous saurons si nous avons un vaccin sûr et efficace »

20 Minutes avec AFP

— 

Un test à Londres d'un vaccin contre le Covid-19, le 5 août 2020.
Un test à Londres d'un vaccin contre le Covid-19, le 5 août 2020. — Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA

Les Etats-Unis mettent les grands moyens pour trouver un remède à la propagation du coronavirus. Le gouvernement de Donald Trump a annoncé mercredi un nouvel investissement d’un milliard de dollars dans le projet de vaccin contre le Covid-19 de la compagnie pharmaceutique Johnson & Johnson. Au total, les investissements américains s’élèvent désormais à plus de neuf milliards de dollars.

Des centaines de millions de doses

Johnson & Johnson, via sa filiale Janssen, avait déjà reçu fin mars 456 millions de dollars. Les nouveaux fonds financeront un projet de démonstration de fabrication à grande échelle de son vaccin expérimental, avec la livraison promise de 100 millions de doses. Il faudra toutefois que le traitement prouve son efficacité. Dans ce cas, les parties prévoient un éventuel avenant de 200 millions de doses supplémentaires. A condition que les vaccins soient autorisés, les Etats-Unis pourraient obtenir en théorie 100 millions de doses de quatre groupes (Johnson & Johnson, Novavax, Pfizer/BioNTech, Sanofi/GSK) et 300 millions de doses d’Oxford/AstraZeneca.

Le projet le plus avancé aux Etats-Unis est celui des Instituts nationaux de santé (NIH), associés à la biotech Moderna. La dernière phase des essais cliniques a été lancée fin juillet, un temps record « qui aurait été impensable il y a une décennie », a souligné mercredi Anthony Fauci, qui dirige l’institut des maladies infectieuses gérant l’essai. Il espère recruter 30.000 participants d’ici trois mois, dont la moitié recevra un placebo. « Mon estimation, qui n’est qu’une estimation, est que vers la fin de l’année ou au début de 2021, nous saurons si nous avons un vaccin sûr et efficace », a prédit le docteur Fauci.

Main basse sur le remdesivir

Le gouvernement américain a aussi dépensé des milliards pour la construction de sites de production, pour des sociétés fabriquant des seringues et les flacons qui seront requis pour distribuer le ou les futurs vaccins, sans compter le soutien apporté au développement de traitements. Les Etats-Unis ont ainsi acheté la quasi-totalité de la production du médicament antiviral remdesivir jusqu’en septembre, le premier à avoir démontré un relatif bénéfice pour les malades du Covid-19.