Pacifique : Trois naufragés sauvés par leur « SOS » écrit sur la plage

HAPPY END Le signe a été repéré par des avions américain et australien qui sont intervenus

J.-L.D. avec AFP

— 

Une personne abandonnée sur la plage, illustration
Une personne abandonnée sur la plage, illustration — Pixabay

Si un jour par malheur vous vous échouez sur une île déserte au milieu de l’océan, perdu et condamné, sachez que parfois le coup du SOS géant dans le sable, ça marche vraiment.

Se disant en tout cas qu’il fallait le tenter, foutu pour foutu, trois marins de Micronisés ont pu être secourus après un naufrage sur une minuscule île du Pacifique grâce au fameux sigle en trois lettres dessiné en gigantesque sur la plage, et repérés par des avions australien et américain.

Sains et saufs

L’armée australienne a expliqué qu’elle avait repéré dimanche les trois hommes sur l’îlot Pikelot, à 190 km du lieu d’où ils étaient partis trois jours plus tôt. L’embarcation de sept mètres à bord de laquelle ils se trouvaient était tombée en panne d’essence et avait ensuite dérivé. Alerté par le Centre de sauvetage et de coordination du Pacifique basé à Guam, des avions américain et australien ont été mobilisés et ont repéré dimanche le SOS.

Un hélicoptère a été dépêché du navire australien HMAS Canberra avec de la nourriture et de l’eau, s’assurant que les trois naufragés étaient en bonne santé. Ils ont été secourus par la suite par un patrouilleur de Micronésie, a indiqué l’armée australienne.